FR-Alert : bientôt sur tous nos smartphones, le nouveau système d’alerte et d’information du gouvernement aux populations

Publié par

 

 

 

Le déploiement de ce dispositif en France émane d’une directive européenne de 2018, qui oblige l’ensemble des pays membres à utiliser cette technologie d’ici le 21 juin 2022. D’après le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, ce dispositif pourra être utilisé en situation réelle à partir de la fin du mois de juin.

 

Un nouveau service d’alerte sous forme de notifications géolocalisées va progressivement être mis en place dans toute la France.

 

Plus besoin de consulter régulièrement les réseaux sociaux ou de télécharger des applications spécifiques : « FR-Alert » se charge d’envoyer directement une notification sur votre téléphone en cas d’incident grave.

 

 

 

 

5 points à retenir sur ce nouveau dispositif, qui doit bientôt être opérationnel partout en France et en Outre-mer :

 

1 – Comment il marche ?

L’objectif de « FR-Alert » est de « prévenir en temps réel toute personne détentrice d’un téléphone portable de sa présence dans une zone de danger afin de l’informer des comportements à adopter pour se protéger », explique le site du ministère de l’Intérieur.

 

« Cet outil est complémentaire aux systèmes d’alerte existants : plus de 2.000 sirènes raccordées à un logiciel de déclenchement à distance, l’activation des médias TV et radio pour diffusion des messages d’alerte et d’information sur leurs antennes ainsi que la mobilisation des comptes institutionnels sur les réseaux sociaux, etc… »

 

Ministère de l’Intérieur

 

 

Cette notification sera accompagnée d’un « signal sonore spécifique », et ce même si vous avez activé le mode « silencieux » de votre téléphone. En revanche, si vous êtes en mode « avion » ou si votre téléphone est éteint, vous ne recevrez aucune notification.

 

D’autres informations peuvent venir compléter cette première notification selon l’évolution de la situation : « précisions sur la nature du danger, la zone géographique concernée, sur les comportements à adopter… »

 

Une dernière notification interviendra pour signifier la fin de l’alerte. À noter toutefois que « La réception de cette notification d’alerte peut varier selon votre téléphone ou votre opérateur de téléphonie mobile », reconnaît le ministère de l’Intérieur.

 

« En fonction de la marque du téléphone mobile, de l’opérateur et de l’endroit dans lequel vous vous trouverez au moment de l’envoi de l’alerte, des délais de réception différents des notifications pourront être constatés. »

 

Ministère de l’Intérieur

 

 

2 – Pour quels incidents ?

Annoncé en 2020 après la catastrophe de l’usine Lubrizol de Rouen, comme l’a rappelé, mi-mai, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter, « Fr-Alert » entend prévenir la population de tout type d’événement majeur « justifiant d’alerter la population concernée pour une mise en sécurité ».

 


 

Time : 2 mn 35 / [1/2]

 

Dès la fin juin, le nouveau système d’alerte aux populations que nous avons mis en place, FR-ALERT, permettra de prévenir par téléphone en temps réel toutes les personnes proches d’une catastrophe majeure.

 

Un système inédit pour renforcer la sécurité des Français suite à Lubrizol.

 

Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur [1]

 


 

Les événements pouvant faire l’objet d’une notification d’alerte sont : 

 

  • Les dangers naturels : inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique, etc…

 

  • Les accidents biologiques et chimiques : pollution, fuite de gaz, incendie nucléaire, etc…

 

  • Les dangers sanitaires : épidémie, pandémie, incident agro-alimentaire, etc…

 

  • Les événements technologiques et industriels : panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel, etc…

 

  • Les événements graves de sécurité publique : actes à caractère terroriste, etc…

 

 

3 – Comment recevoir ces alertes ?

Nul besoin de télécharger une application ou de s’inscrire sur une quelconque plateforme en ligne pour faire partie du public pouvant recevoir cette alerte.

 

« La réception de cette notification ne nécessite aucune installation préalable sur votre téléphone », poursuit le ministère de l’Intérieur. Et ce « peu importe l’endroit dans lequel vous vous trouvez et le téléphone portable que vous utilisez. »

 

 

La plupart des téléphones sont prééquipés de ce système, mais il est possible – notamment pour ceux et celles possédant un iPhone – qu’il vous faille mettre à jour les réglages de votre appareil. Sans quoi vous ne pourrez pas recevoir les notifications de « FR-Alert ».

 

 

4 – Pourquoi pourrait-on recevoir aussi des SMS ?

« FR-Alert » est le résultat de deux technologies : la diffusion cellulaire (déjà en œuvre) et les SMS géolocalisés (déployés plus tard).

 

Pour l’heure, « FR-Alert » n’est donc accessible qu’aux smartphones équipés de la 4G et de la 5G. Le choix d’une diffusion plus rapide et donc plus efficace pour « alerter la population en quelques secondes, ce qui est particulièrement pertinent notamment en cas de crise à cinétique rapide nécessitant une mise en sécurité immédiate. »

 

Les téléphones équipés des réseaux plus faibles (2G et 3G) pourront eux recevoir des SMS géolocalisés. Ce service sera déployé dans un second temps.

 

 

5 – Qui va pouvoir accéder à mes données ?

L’État ne pourra collecter aucune donnée de localisation via ce nouveau service, promet le ministère de l’Intérieur. Pour cause : « Cette technologie repose sur l’envoi de l’alerte via les antennes relais des opérateurs de téléphonie. »

 

Et ces derniers ? « Structurellement, un réseau mobile nécessite d’avoir accès à la localisation approximative des téléphones connectés pour pouvoir leur faire parvenir les appels, les SMS, les flux de données », admet l’institution, avant d’ajouter :

 

« L’activité d’opérateur de télécommunications est soumise à de nombreuses réglementations, dont le Règlement général sur la protection des données (RGPD), pour protéger et encadrer l’accès aux données personnelles et notamment celles de localisation. »

 

Ministère de l’Intérieur

 

 

Il n’est pas question non plus de profiter de ce système pour vous envoyer des publicités (ciblées) : « FR-Alert est un dispositif de l’État exclusivement utilisé pour la diffusion de l’alerte aux populations », martèle le ministère de Gérald Darmanin.

 

D’un point de vue juridique, « FR-Alert » est soumis au décret européen du 11 décembre 2018, qui stipule que les 27 États membres doivent avoir instauré un système d’alerte géolocalisé d’ici au 21 juin 2022.

 


 

Time : 1 h 33 / [2/2]

 


 

Ces alertes seront transmises même si votre téléphone est en mode silencieux.

 

Il n’y a que le mode avion qui bloque ce type de notifications.

 


 

Source :

https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000044154154

https://actu.fr/societe/fr-alert-c-est-quoi-ce-dispositif-d-alerte-qui-va-etre-deploye-partout-en-france_51479430.html

https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministere/Securite-civile/Nos-missions/L-alerte-et-l-information-des-populations/Experimentation-du-dispositif-FR-Alert-avant-son-deploiement-national

 

Article :

Alexandra Segond / Actur.fr

 

Référence :

[1] [https://twitter.com/GDarmanin/status/1526915476986679296]

 

Vidéo :

[1] DOMINO 2022 : un exercice de grande ampleur pour tester le dispositif FR-Alert

[2] Rencontre thématique du Cyprès : FR Alerte – Centre de ressources CYPRES / YouTube

 

Photo :

Pour illustration