50 ans de la petite Phan Thị Kim Phúc « Napalm Girl » : Pourquoi cette photo du Vietnam n’a pas mis fin à la guerre ?

Publié par

Déconseillé aux âmes sensibles et aux enfants…

 

Time : 10 mn 20 / [1/2]

 


 

 

 

Mondialement connue, la photo d’une petite fille brûlée au napalm en 1972 n’a presque aucune influence sur la guerre du Vietnam, selon plusieurs chercheurs. Car un autre événement a balayé l’actualité dix jours plus tard : le Watergate.

 

C’est une icône du photojournalisme. Son titre original, « The Terror of War », a fini par s’effacer derrière « Napalm Girl ». L’image montre une petite Vietnamienne apeurée, âgée de neuf ans, courant nue sur une route. Elle vient d’être gravement brûlée dans un bombardement au napalm, le 8 juin 1972, aux abords de Trang Bang, un village situé à une cinquantaine de kilomètres de Saïgon.

 

L’image de Nick Ut, un photoreporter sud-vietnamien, fait le tour du monde et marque profondément la mémoire des Américains. Au point que beaucoup finissent par attribuer à « Napalm Girl » une influence décisive : elle aurait mis fin à la guerre du Vietnam. Qu’en est-il vraiment ? La réponse dans la première vidéo.

 


 

Effets sur les victimes

Le napalm cause de graves brûlures sur les personnes exposées, de par ses projections enflammées. Sa texture de gel colle à la peau et brûle les tissus jusqu’à l’os sans qu’il soit possible de stopper sa combustion. Il est illusoire de vouloir refroidir les plaies avec de l’eau. De plus, il est souvent combiné au phosphore blanc qui amplifie ses effets. Celui-ci permet d’enflammer le napalm et sert de détonateur dans ce type de bombe incendiaire. Lorsqu’une bombe au napalm explose au sol, le phosphore s’enflamme en premier à haute température, en laissant une traînée blanche caractéristique, puis le napalm s’enflamme. Il en résulte une grande boule de feu qui progresse rapidement et qui atteint la taille d’un immeuble de plusieurs étages pour les plus grosses munitions incendiaires.

 

En plus de sa puissance létale, le napalm est connu pour l’impact psychologique important qu’il exerce sur ses victimes. De plus, les écosystèmes touchés par le napalm sont détruits pour plusieurs années (politique de la terre brûlée).

 


 

Time : 2 mn 10 / [2/2]

 

Le 10 août 1961, le Napalm était utilisé pour la première fois par l’armée américaine au Vietnam…

 


 

L’image a marqué l’histoire du photojournalisme et changé la vie de la petite fille, mais n’a pas accéléré la fin de la guerre du Viêt Nam, le retrait des troupes américaines étant déjà entamé, et l’actualité étant balayée dix jours plus tard par le scandale du Watergate.

 

Et pourtant… La photo de la petite vietnamienne Phan Thị Kim Phúc, le corps brûlé après une attaque au napalm sur son village, a fait le tour du monde !

 


 

Phan Thị Kim Phúc

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Napalm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Phan_Thị_Kim_Phúc

https://fr.wikipedia.org/wiki/Scandale_du_Watergate

https://www.lemonde.fr/international/video/2022/06/06/cinquante-ans-de-la-petite-fille-au-napalm-pourquoi-cette-photo-mythique-n-a-pas-arrete-la-guerre-du-vietnam_6129088_3210.html

 

Article :

Le Monde

 

Vidéo :

[1] Pourquoi la plus célèbre photo du Vietnam n’a PAS mis fin à la guerre – Flashback #9 – Le Monde / YouTube

[2] Le Napalm, histoire d’un herbicide devenu arme de guerre – Brut / YouTube

 

Note vidéo 1 : 

Par Karim El Hadj, Elisa Bellanger (motion-design) et Adrien Sahli (motion-design) / Le Monde

 

Photo :

Pour illustration

Un commentaire

Répondre à OIKOS™- Art, Books & more Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.