« Viré de Blast ! Mais ça ne fait rien, je continue » – Serge Faubert, journaliste

Publié par

Time : 5 mn 07 / [1/3]

 


 

Synopsis vidéo :

Sur la chaîne de « Blast », je présentais un rendez-vous politique hebdomadaire : « Un Bourbon sinon rien. »

 

Chef du service politique et cofondateur de « Blast », élu au conseil d’administration, j’ai été viré il y a quelques jours.

 

Motif : avoir protesté contre la censure d’un de mes sujets et appelé à la constitution d’une société des journalistes

 

Je vais continuer à décrypter l’actualité politique sur Youtube. Cette fois avec mes propres moyens de production. Dès le 23 juin, nous nous retrouverons chaque semaine ici, sur ma chaîne. Le temps de sortir ma perceuse et de passer quelques coups de pinceau. Je vous tiendrai au courant sur les réseaux sociaux.

 

N’oubliez pas de vous abonner. A très vite.

 

Serge Faubert

 


 

Serge Faubert a dévoilé, lundi 6 juin, le récit de son éviction du média en ligne indépendant où il présentait une chronique politique hebdomadaire. Denis Robert réfute cette accusation.

 

Y a-t-il eu acte de censure à « Blast, le souffle de l’info », le site d’information indépendant et webtélé dirigé par Denis Robert ? « Oui », dénonce Serge Faubert, le présentateur de l’émission « Un bourbon sinon rien », traditionnellement mis en ligne le jeudi, qui en a fait le récit, lundi 6 juin, sur son compte Twitter. « Non », rétorque le fondateur et directeur de la rédaction du média en ligne, qui a notifié son licenciement au journaliste par un courrier en date du 24 mai.

 

« Serge Faubert tente de transformer en censure politique une critique d’ordre journalistique, a argumenté le média dans un communiqué diffusé dans la soirée. (…) Il manifeste par cet acte une volonté d’utiliser tous les moyens possibles pour détourner une situation de ses fondements journalistiques et en faire un scandale déontologique. Ce qui est triste et mensonger. »

 

A l’origine du différend entre les deux hommes, une chronique, que les fidèles de « Blast » n’ont jamais vue. Envoyée par Serge Faubert pour publication le 28 avril en fin de journée, elle comportait, dans sa deuxième partie, un sujet consacré à Taha Bouhafs. Alors qu’il n’était pas encore question d’accusations de violences sexuelles de la part du reporter, le chef du service politique de « Blast » faisait état de « grincements de dents » de la part de certains membres de « La France insoumise » quant à la candidature du jeune homme, alors investi par le parti de Jean-Luc Mélenchon pour les élections législatives dans le Rhône.

 

…/…

 

Aude Dassonville

 


 

Un précédent à cette affaire : Aude Lancelin

Dans une lettre adressée aux socios du Média, le nouveau directeur de la rédaction est longuement revenu sur les conditions du départ d’Aude Lancelin. Il dément les accusations dont il fait l’objet.

 

Denis Robert sort de son silence. Le directeur de la rédaction du Média a décidé lundi 17 juin 2019 de s’adresser aux abonnés pour répondre aux « tentatives de déstabilisation » dont lui et la web-tv engagée feraient l’objet. Dans le viseur du journaliste d’investigation : les lettres publiées le 9 avril et le 13 juin par Aude Lancelin qui occupait auparavant son poste.

 

La journaliste y était très critique à l’égard du Média et de son successeur dont elle a vivement critiqué les méthodes :

 

« Denis Robert vient donc d’entrer cette semaine au panthéon très particulier des Xavier Niel et des Vincent Bolloré, ceux qui licencient pour faute lourde les travailleurs les plus dévoués, à des fins notoirement punitives. »

 

…/…

 

Adeline Malnis

 


 

Time : 12 mn 13 / [2/3]

 

Time : 12 mn 57 / [3/3]

 


 

Charte de Munich

 

 


 

La chaîne « Youtube » « Blast » est fondée par une équipe de journalistes menée par Denis Robert et Elise Van Beneden au début de l’année 2021, grâce à une campagne de financement participatif sur la plate-forme « KissKissBankBank. »

 

 

Analyse des activités de « KissKissBankBank »

Dans un portrait consacré aux cofondateurs, « Libération » écrit que la plateforme « défend une logique de mécénat » qui a pris « une tournure militante inattendue » consistant en la création d’une « utopie » : celle d’un système guidé par l’empathie.

 

Pour « Le Monde », les participants sur « KissKissBankBank » ou « Ulule » ne font pas que soutenir des causes (principalement tournées vers l’écologie ou l’éthique). Ils s’inscrivent, d’une part, dans une dynamique de lutte contre un système qui leur déplaît et, d’autre part, dans une forme de participation par procuration : « Devenir « un peu propriétaire de ruches, même si je n’ai pas mon nom dessus » » selon les propos d’une donatrice.

 

Dans le même ordre d’idées, Stéphane Onnée et Sophie Renault relèvent que la participation des contributeurs n’est pas seulement financière et que la composante « émotionnelle » joue un rôle important en ce que les contributeurs deviennent des ambassadeurs du projet.

 

Wikipédia

 


 

A propos de Serge Faubert :

Journaliste d’investigation, spécialiste des sectes et des milieux extrémistes, Serge Faubert a commencé sa carrière en 1988 à l’hebdomadaire « l’Evénement du jeudi » dont il deviendra rédacteur en chef adjoint. Grand reporter, il a notamment couvert la guerre en ex-Yougoslavie.

 

En 2000, il se tourne vers la télévision et devient reporter à « France 2 » et « France 3 ». Il collabore régulièrement aux magazines « Pièces à conviction », « Mots croisés », « Argent public » …

 

Après une escale à l’agence « Photo Gamma », il rejoint « France-Soir » en 2005 en tant que rédacteur en chef avant de prendre la direction de la rédaction du quotidien.

 

C’est par le blog qu’il vient au web, en 2007, avec « Ça grince », chronique quotidienne de l’actualité qui remonte régulièrement dans le peloton de tête des rankings. La même année, il tente l’aventure des pure players de l’info en collaborant à « Bakchich.info ».

 

En 2008, il rejoint l’hebdomadaire « Jeune Afrique » comme rédacteur en chef, chargé plus particulièrement du web. Il quitte le titre en 2009 pour fonder « Focus news production ».

 

Titulaire d’une maîtrise de Philosophie, Serge Faubert a enseigné pendant plusieurs années au « Centre de formation et de perfectionnement des journalistes » (CFPJ). Il est l’auteur d’un ouvrage qui fait toujours référence sur l’Eglise de scientologie : « Une secte au cœur de la République, les réseaux français de l’Eglise de scientologie ».

 


 

Les Médias Tv sont-ils libres et indépendants ?

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Denis_Robert

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aude_Lancelin

https://fr.wikipedia.org/wiki/KissKissBankBank

https://viadeo.journaldunet.com/p/serge-faubert-4308606

https://www.lesinrocks.com/actu/crise-au-media-denis-robert-repond-aux-accusations-daude-lancelin-167949-18-06-2019/

https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2022/06/06/un-journaliste-licencie-de-blast-pretend-avoir-ete-victime-d-une-censure_6129143_3236.html

 

Article :

Aude Dassonville / Le Monde

Adeline Malnis / Les Inrockuptibles

Wikipédia

 

Pour suivre Serge Faubert :

Twitter : https://twitter.com/sergefaubert

YouTube : https://www.youtube.com/c/LachaînedeSergeFaubert/featured

 

Vidéo :

[1] Viré de Blast ! (mais ça ne fait rien, je continue) – La chaîne de Serge Faubert / YouTube

[2] BLAST DÉGAGE LE JOURNALISTE SERGE FAUBERT POUR AVOIR VOULU DIRE LA VÉRITÉ SUR TAHA BOUHAFS – Psyhodelik / YouTube

[3] BLAST EXPLIQUE QUE SERGE FAUBERT A MENTI SUR SON LICENCIEMENT ET PROMET DE RÉVÉLÉ LA VÉRITÉ… – Psyhodelik / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

5 commentaires

Répondre à Aphadolie Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.