UFO – OVNI : Invasion du troisième type | Part 4 [Vidéo]

Publié par

Time : 43 mn 43 / [1]

 


 

National Geographic - 3

Capture d’écran vidéo

 

 

Synopsis :

« Invasion du troisième type » de National Geographic vous plonge dans le monde intriguant et fascinant des observations des objets volant non identifiés.

 

Les humains ont-ils vraiment vu des engins et des êtres d’autres planètes ? Ou y a-t-il une explication parfaitement raisonnable pour ces observations ? « Invasion Earth », qui présente des observations australiennes, néo-zélandaises et internationales, examine les observations d’OVNIS les plus intrigantes au monde pour répondre à la question séculaire : sommes-nous seuls ? / Are we alone ?

 

Quelques cas des plus troublants sont présentés dans ce documentaire.

 


 

National Geographic - 1 

Capture d’écran vidéo

 

 

Un objet volant non identifié, généralement désigné sous l’acronyme OVNI, désigne un phénomène aérien qu’un ou plusieurs témoins affirment avoir observé sans avoir pu l’identifier, ou encore une trace qui peut avoir été enregistrée par différents types de capteurs (caméra vidéo, appareil photo, radar, etc.) mais dont on ne connaît pas l’origine ou la nature exacte.

 

Le sigle anglais UFO (unidentified flying object) fournit la racine du mot « ufologue », personne étudiant le phénomène OVNI. La discipline qui en découle est l’ufologie. Les OVNIS sont parfois désignés sous l’acronyme MOC, « mystérieux objet céleste ».

 

Selon l’astronome J. Allen Hynek, des dizaines de milliers de témoignages ont été relevés à travers le monde.

 

Dans la culture populaire, le terme OVNI est généralement utilisé pour désigner un vaisseau spatial extraterrestre hypothétique, soucoupe volante étant aussi un terme régulièrement utilisé, ou plus rarement disque volant.

 

Les cas proposés par l’approche de l’hypothèse sociopsychologique, est aujourd’hui contesté dans la mesure où les enquêtes menées sur les OVNIS par différents gouvernements n’ont pas permis de déterminer la nature de l’ensemble des cas (cas de catégorie D selon le GEIPAN). Parmi ces gens figurent des scientifiques, des militaires ou encore des pilotes comme Carl Sagan, Peter A. Sturrock, J. Allen Hynek, Philip Morrison ou encore Thornton Page ainsi que les membres de l’actuel GEIPAN. Un travail semblable sera également réalisé par le sous-comité ovni constitué au sein de l’AIAA par Kuettner. Également Richard F. Haines ou Paul R. Hill, spécialistes en aéronautique de la NASA, étudieront divers cas et publieront des ouvrages techniques sur le sujet. Ils incitent à la poursuite des recherches.

 

On retrouve également des scientifiques de l’association française COMETA.

 

L’association COMETA (acronyme du COMité d’ÉTudes Approfondies, communément appelé le COMETA) a pour origine une association de fait qui, à partir de 1996, travaille à l’élaboration de ce qui deviendra le rapport COMETA. Le 24 février 1999, elle est déclarée comme association loi de 1901 à but non lucratif. Composée d’experts provenant pour la plupart de l’Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN), elle est présidée par le général de l’armée de l’air Denis Letty.

 

L’association déclare avoir pour but la sensibilisation des pouvoirs publics et de la population au phénomène OVNI ou PAN.

 


 

« Lorsque vous avez éliminé l’impossible, ce qui reste, si improbable soit-il, est nécessairement la vérité. »

 

 

Arthur Conan Doyle (1859 – 1930), écrivain et médecin britannique

 


 

National Geographic - 2 

Capture d’écran vidéo

 


 

The truth is out there

 


 

Source :

https://www.ihedn.fr/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_COMETA

https://en.wikipedia.org/wiki/Unidentified_flying_object

https://fr.wikipedia.org/wiki/Institut_des_hautes_études_de_Défense_nationale

 

Vidéo :

[1] UFO – OVNI : Invasion du troisième type | Part 4 / Mr Aphadolie / YouTube

8 comments

    1. Le phénomène date depuis des millénaires. Le faire remonter à 1947 (le cas de Rooswell) est une aberration ou un manque de connaissance dans ce domaine ou bien du debunking. Quoi qu’il en soit, il y a bien quelque chose mais dire ce qu’ils sont, leurs natures, motivations, etc… Je ne me hasarderai pas sur ce terrain car à mon niveau, me prononcer, serait pure spéculatition. Je préfère l’approche du Pr Jacques Vallée et de feu Haynek. En gros, il y a quelque chose mais on ne sait pas quoi. Maintenant, il est peut-être possible, voir probable qu’en très hauts lieux, ils savent des choses dont nous ignorons totalement les faits. C’est un domaine où il faut rester très prudent car il enflamme les passions et je préfère garder si possible le contrôle de mes émotions. C’est déjà bien assez difficile avec mon frigidaire 😄

      Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.