Les éruptions solaires et la désintégration des éléments radioactifs de la Terre seraient corrélées, selon des scientifiques de l’Université de Purdue et Standford

Publié par

 

Soleil - Eruption - 1

Photo : pour illustration

 

 

Des scientifiques de l’Université de Purdue et Standford ont découvert une liaison inhabituelle entre les éruptions solaires et les éléments radioactifs de la Terre. Cette étude est tellement majeure qu’elle vient même remettre en question certaines hypothèses de la physique.

 

En fait, les scientifiques ont découvert que des particules émises par le soleil pourraient être responsables d’une mutation inquiétante d’éléments radioactifs, comme le césium-137 par exemple, et compromettre ainsi les données qui permettent de protéger la santé des gens qui sont exposés à des radiations nucléaires et qui sont soumis à des traitements utilisant des isotopes médicaux. Cette mutation peut aller aussi loin que de changer la réalité de l’univers quantique et par extrapolation, la nature même de la vie.

 

La désintégration nucléaire d’un matériel radioactif se produisait, pensait-on, avec une constante. Le professeur Fischbach, professeur de physique à l’Université Purdue, a découvert que la désintégration radioactive des isotopes peut se produire aussi de façon aléatoire. L’étude indique que la désintégration radioactive au niveau de la Terre varie avec la rotation du Soleil et qu’elle pourrait être influencée par les neutrinos du Soleil.  Les neutrinos sont des particules produites par des réactions nucléaires du noyau du soleil, qui voyagent presque à la vitesse de la lumière à travers le monde physique (l’homme, les océans, les planètes), mais qui étaient réputés n’avoir pratiquement pas d’interaction avec quoi que ce soit. Cependant, cette étude montre que les neutrinos pourraient interagir avec des matières radioactives et modifier leur taux de désintégration. 

 

Dans un segment du film « 2012« , production hollywoodienne qui ne s’est pas méritée de grands honneurs, on voit deux scientifiques aux côtés d’un chercheur en physique quantique qui sont alarmés par des éruptions solaires jamais vues (« les plus fortes de l’histoire de l’humanité ») et par le nombre sans précédent de neutrinos relâchés. Le scientifique indien dit ceci : « Ce qui m’inquiète véritablement le plus, c’est que pour la première fois, les neutrinos entraînent de fortes réactions dans la matière ». Ensuite, la scène montre les deux scientifiques qui vont observer un réservoir qui est situé à 4800 mètres sous terre et on peut entendre le chercheur indien dire : « On dirait que les neutrinos venus du soleil ont muté en un autre type de particule nucléaire. Ils réchauffent le noyau terrestre et agissent d’un seul coup comme des micro-ondes. »

 

 

Neutrino - Terre

Image : pour illustration

 

 

La chaleur produite à l’intérieur de la Terre est d’origine radionique. En d’autres termes, la Terre en sa totalité peut être considérée comme un réacteur nucléaire rempli de combustible par la fission spontanée de divers isotopes dans le noyau intérieur. La vie sur Terre est possible uniquement sous condition du refroidissement efficace de ce réacteur, un processus qui est contrôlé principalement par l’atmosphère. Ce refroidissement est la cause principale de l’équilibre thermique très fragile entre la chaleur du noyau-réacteur, la chaleur du soleil et la diffusion de la chaleur dans l’espace.

 

La possibilité de « fusion » du noyau intérieur pourrait signifier qu’il capte de plus en plus de chaleur solaire, soit « les neutrinos qui agissent comme des micro-ondes ».

 

La conséquence la plus grave d’une telle « fusion » pourrait être d’enrichir le carburant nucléaire dans le noyau au point de créer les conditions pour une réaction en chaîne, telle que démontrée dans le film « 2012 ». 

 

Vous remarquerez que dans les premières secondes du film « 2012 », on voit ce qui pourrait être un alignement planétaire et/ou l’approche d’une planète. Suite à cette prise de vue, les explosions solaires s’activent et là, la Terre se déchaîne…

 


 

Peter Sturrock

 

 

Est-ce possible ?

 

Lorsque les chercheurs ont découvert un lien inhabituel entre les éruptions solaires et la vie intérieure d’éléments radioactifs sur Terre, ils ont lancé une enquête scientifique qui pourrait protéger les vies des astronautes dans l’espace et éventuellement réécrire certaines hypothèses de la physique.

 

C’est un mystère qui s’est présenté de manière inattendue : la décroissance radioactive de certains éléments assis tranquillement dans des laboratoires sur Terre semblait être influencée par les activités à l’intérieur du soleil, à 150 millions de kilomètres de distance.

 

Les chercheurs de Stanford et de l’Université Purdue le croient. Mais leur explication de la façon dont cela se produit ouvre la porte à un autre mystère.

 

Il y a même une chance extérieure que cet effet inattendu soit provoqué par une particule auparavant inconnue émise par le soleil. « Ce serait vraiment remarquable. », a déclaré Peter Sturrock, professeur émérite de physique appliquée à Stanford et spécialiste des rouages ​​du soleil.

 

Stanford University

 


 

Les constats de scientifiques de l’Université Purdue et Stanford à propos de la mutation inquiétante d’éléments radioactifs et l’explication scientifique donnée dans le film « 2012 » qui sous-tend le domino de cataclysmes sont étonnamment similaires.

 

Isabelle / Conscience du peuple

 


 

Solar neutrinos

Photo : pour illustration

 


 

The truth is out there

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Neutrino

http://redicecreations.com/article.php?id=15191

http://news.stanford.edu/news/2010/august/sun-082310.html

http://www.bibliotecapleyades.net/ciencia/ciencia_sol41.htm

https://phys.org/wire-news/96704060/cosmic-ray-mystery-deepens-at-south-pole.html

http://conscience-du-peuple.blogspot.com/2017/03/les-constats-de-scientifiques-de.html

https://www.newscientist.com/article/dn21717-neutrino-no-show-deepens-cosmic-ray-mystery/

https://fr.sott.net/article/30138-Les-eruptions-solaires-et-la-desintegration-des-elements-radioactifs-de-la-Terre-seraient-correlees

 

Article :

Sott.net

12 comments

  1. Il y a égalemenr des Neutrinos provenant de l’extérieur de notre galaxie, j’avais monter une vidéo là-dessus. En 2017, l’observatoire de neutrinos IceCube au pôle Sud a détecté des signes d’un neutrino frappant la glace antarctique avec une énergie d’environ 300 trillions d’électron-volts :

    Aimé par 4 personnes

    1. De mémoire, nous avions fait chacun une publication sur ce sujet. Pour ta vidéo, je la visionnerai dans la soirée car à partir de mon téléphone ce n’est pas évident. Merci pour cette dernière.

      Aimé par 2 personnes

  2. A part se protéger on n’y pourra pas grand chose (si non prier, méditer, faire le bien autour de soi).
    A propos d’ondes je voudrais partager cette bonne nouvelle au sujet d’une mauvaise entreprise (que ça gênera surement, surtout si on en parle):

    Les assureurs de Lloyds refusent de couvrir les maladies 5G Wi-Fi

    Lloyds of London, l’un des plus importants groupes d’assurances au monde, refuse d’assurer les réclamations contre la santé déposées contre les technologies sans fil 5G («Wi-Fi»). L’étude d’évaluation des risques du Wi-Fi réalisée par Lloyd’s a été publiée il y a plus de 8 ans.

    POURQUOI Lloyds laisserait-il tout cet argent sur la table si ces technologies sont si sûres? Et pourquoi d’autres compagnies d’assurance suivent-elles l’avance de Lloyds?

    Quelque chose de TRÈS GRAND est enchâssé dans cette décision.

    Voici quelques informations (y compris des liens):

    La FCC et d’autres organismes de réglementation gouvernementaux, en collaboration avec les grandes industries des télécommunications, poussent férocement aux compteurs intelligents, à la 5G et à l’Internet des objets dans le monde entier.

    C’est assez clair que ce «jeu» des géants des télécommunications est perçu par eux comme une manne financière – pour eux. Et, via leurs groupes de pression, cela est perçu comme une aubaine pour tous les politiciens qui soutiennent ce programme. Les politiciens seront récompensés de la manière habituelle. En bref, les affaires de copinage comme d’habitude.

    MAIS ATTENDEZ!! Si vous suivez l’argent, c’est énorme. Après tout, si ces jouets techno wi-fi sont si sûrs, pourquoi Lloyds laisse-t-il tout cet argent supplémentaire sur la table?

    Le rapport de l’équipe d’évaluation des risques de novembre 2010 de Lloyd nous donne un indice solide: le rapport compare ces technologies sans fil à l’amiante, dans la mesure où les premières recherches sur l’amiante étaient «peu concluantes» et ce n’est que plus tard qu’il est devenu évident pour quiconque de se préoccuper du fait que l’amiante cause le cancer .

    Gardez à l’esprit que l’étude d’évaluation des risques du Wi-Fi réalisée par Lloyd’s a été publiée il y a plus de 8 ans. Même à l’époque, cependant, leur équipe d’évaluation des risques était suffisamment intelligente pour se rendre compte que de nouvelles preuves pourraient émerger, montrant que les différentes fréquences Wi-Fi causent des maladies. Le résultat? Lloyds a choisi d’exclure la couverture pour les maladies liées au wi-fi.

    Et ensuite, PG & E a suivi de près, introduisant ses propres clauses légales (juste au moment de déployer des compteurs intelligents) qui ne revendiquent aucune responsabilité pour les dommages de santé liés au wi-fi. Les écoles qui choisissent de mettre en Wi-Fi sont responsables, selon PG & E, et toutes les autres organisations qui choisissent d’avoir PG & E mis en Wi-Fi dans leurs bâtiments sont les parties responsables

    Aujourd’hui, BEAUCOUP d’études scientifiques plus récentes évaluées par des pairs montrent une gamme de dommages graves causés par ces fréquences Wi-Fi. La 5G apporte un bond en avant en termes de dommages – à l’ADN, aux mitochondries cellulaires et bien plus encore.

    Heureusement, le public mondial se réveille.

    Après tout, ce qui se passe, c’est qu’une poignée de personnes pousse une énorme expérience sur ce qui sera des milliards de personnes, toutes sans avoir obtenu leur consentement éclairé… et sans assurance pour ceux qui sont sensibles à l’électromagnétisme – un groupe croissant à surveiller. Ces malheureux sont nos «canaris» dans la mine de charbon.

    Porter une attention particulière. Toute cette question est sur le point de devenir beaucoup plus intéressante.
    1/3 de l’article, le lire en entier ici :
    https://principia-scientific.org/lloyds-insurers-refuse-to-cover-5g-wi-fi-illnesses/

    Aimé par 2 personnes

Répondre à Aphadolie Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.