La Grande Interview : Paul Watson du Sea Shepherd [Vidéos]

Publié par

Time : 24 mn 23 / [1]

 


 

Paul Watson - 1 

Paul Watson (pour illustration)

 

 

Dans la Grande Interview, Katia Pecnik reçoit Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd, ONG de conservation de la vie marine.

 

« Nous n’allons pas sauver la planète, il s’agit de nous sauver nous-mêmes, de nous-mêmes ». C’est le message alarmant porté par Paul Watson. Le militant explique qu’en effet « Nous avons déjà éliminé 90% de la biomasse de l’océan, nous sommes littéralement en train de vider nos océans et de supprimer les espèces de poissons les unes après les autres ». Or, « les océans, et plus précisément, le phytoplancton fournit 70% de l’oxygène dont nous avons besoin ».

 

Paul Watson revient sur l’activité de son ONG pour lutter contre cette destruction de la vie marine. Sea Shepherd a été souvent accusée d’être violente et pourtant Paul Waston « ne considère pas ce qu’ils font comme étant radical, nous n’intervenons que contre des criminels, qui pratiquent la pêche illégale pour garantir l’application des lois ». Il ajoute que « en réalité, les caméras sont nos armes les plus puissantes ». Grâce aux contenus qu’elle a diffusés, l’ONG « a arrêté des centaines d’opérations de pêche illégale. », selon le fondateur de Sea Shepherd.

 

Parmi les dizaines de campagne en cours, Paul Watson parle de leur opération en France contre les tueries de dauphins dans le Golfe de Gascogne, qui, selon lui, constituent « le massacre le plus large dans le monde, pire que celui des îles Féroé ». Il considère que « Sea Shepherd France a fait un travail incroyable en dénonçant cette activité illégale ».

 

Enfin, le fondateur de Sea Shepherd dénonce « le manque de motivation politique et économique des États ». Il accuse également les politiciens qui « s’écrasent devant les lobbies de la pêche ». Mais, il conclut par un message d’espoir : « Nous avons appris que trois vertus peuvent changer le monde : l’imagination, la passion et le courage ».

 


 

Sea Shepherd

Pour illustration : un des navires de la flotte Sea Shepherd

 


 

Bonus

Time : 44 mn 42 / [2]

 


 

Paul Watson - 2

Paul Watson (pour illustration)

 


 

Source :

https://seashepherd.org/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Paul_Watson

http://seashepherd.fr/index.php/qui-sommes-nous/notre-flotte

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sea_Shepherd_Conservation_Society

https://francais.rt.com/magazines/la-grande-interview/60643-paul-watson

 

Vidéo :

[1] La Grande Interview : Paul Watson – RT France / YouTube

[2] Paul Watson, fondateur de Sea Shepherd : Plongée en eaux troubles – Thinkerview / YouTube

23 comments

    1. Il y a des changements, c’est indéniables mais les plus grands changements ne proviennent pas du CO2. Attention ! Je ne dis pas que ce dernier est bénéfique vu la quantité industrielle émise mais son impact ne peut pas tout expliquer. En revanche, l’activité solaire et les particules cosmiques : oui.

      J'aime

      1. en gros, il dit que c’est nécessaire de faire mentir les données et les rendre fausses c’est ce qu’il faut faire pour faire entendre nos idées (donc il dit qu’il ment pour promouvoir une idée basée sur des faits qui sont truqués juste pour se justifier de continuer de faire son pseudo pirate),
        Il attaque les Iles Féroé en essayant de montrer que leur chasse à la baleine locale est en fait une boucherie gratuite alors que c’est pour leur propre consommation et ce, depuis que les Féroé sont colonisées par les Vikings.
        Il a menti sur les sommes du Sea Shepherd et les siennes, en gros c’est un gras du fric.
        https://www.theblaze.com/news/2010/10/06/dishonest-and-morally-bankrupt-whale-wars-captain-lashes-out-at-colleagues

        Aimé par 1 personne

      2. Oui j’avais déjà lu, et lu d’autres comme ça. Évidemment quand les termes sont massacres, sang et autres, ça fait glauque. Mais les Féroé font pas ça pour le plaisir de tuer. Ils dépendent majoritairement de la mer pour subvenir à leurs besoins. Alors oui au même titre que de tuer un ours ou un orignal à la chasse est symbolique de prouesse, autant dans les deux cas ça sert à se nourrir.

        Aimé par 1 personne

      3. Fut un temps où effectivement ils faisaient cela pour ce nourrir…

        Lis l’article si tu as le temps et tu comprendras mieux mes propos…

        J'aime

      4. Ils ont pourtant d’autres moyens car là, ils s’intoxiquent et les méthodes de ‘chasse’ ne sont plus du tout les mêmes.

        Il s’agit surtout d’un rite de passage…

        J'aime

      5. Dans ce genre d’affaire, je suis la logique…

        Les japonais peuvent aussi trouver des tas de raisons pour la chasse à la baleine.

        Il n’en reste pas moins qu’il s’agit plus d’un carnage que d’une pêche ‘standard’ et que, de se nourrir du poisson (mammifères marins plutôt) avec de fortes concentrations de mercure et de PCB, me semblent peu raisonnable et convaincant.

        Par ailleurs, il y a les importations du Danemark…

        Pour Paul Watson, je ne le connais pas mis à part son activisme… et j’aurais tendance à dire que seul le résultat compte dans ce genre d’affaire. Ce qu’il est, m’importe peu, ce qui m’interpelle sont ses actions. Maintenant, s’il s’agit du cas comme la WWF, c’est une tout autre affaire et mon point de vu pourrait changer.

        Maintenant, J’expose et chacun est libre de penser ce qu’il veut…

        Ps : merci pour les vidéos qui permettront à ceux qui les visualiseront de se faire leurs propres opinions en plus de recherches plus approfondies sur le sujet qui ne semble pas si simple.

        Aimé par 1 personne

      6. paul watson a menti sur plusieurs points pour pouvoir donner libre cours à ses activités. il a refusé de s’entretenir avec des feroiens sur cette pratique tout en continuant de les accuser
        et entre le japon et les féroé, c’est pas le même nombre d’habitants et la Norvège aussi chasse la baleine. Sur des quotas bien sûr.

        Les photos sont toujours les mêmes et la raison du sang dans l’eau de manière si concentrée c’est qu’elles sont dépecées dans une baie et non l’océan donc pas d’évacuation et une concentration

        Pour les produits chimiques, c’est logique; tous les animaux dans le haut de la chaine alimentaire sont plus toxiques que ceux en bas, vus qu’ils les mangent.
        Même chose avec le thon, surnommé la poubelle de la mer ou le loup de mer (miam c’est bon en saucisse!)

        Aimé par 1 personne

Répondre à nuage1962 Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.