Michel Onfray : « Nous vivons dans une dictature » [Vidéo]

Publié par

Time : 24 mn 20 / [1]

 


 

Théorie de la dictature

 

Michel Onfray - 2

Michel Onfray / pour illustration

 

 

Il est admis que « 1984 » et « La Ferme des animaux » d’Orwell permettent de penser les dictatures du 20ème siècle. Je pose l’hypothèse qu’ils permettent également de concevoir les dictatures de toujours.

 

Comment instaurer aujourd’hui une dictature d’un type nouveau ? 

 

 

J’ai pour ce faire dégagé sept pistes : détruire la liberté ; appauvrir la langue ; abolir la vérité ; supprimer l’histoire ; nier la nature ; propager la haine ; aspirer à l’Empire. Chacun de ces temps est composé de moments particuliers.

 

1. Pour détruire la liberté, il faut : assurer une surveillance perpétuelle ; ruiner la vie personnelle ; supprimer la solitude ; se réjouir des fêtes obligatoires ; uniformiser l’opinion ; dénoncer le crime par la pensée.

 

2. Pour appauvrir la langue, il faut : pratiquer une langue nouvelle ; utiliser le double langage ; détruire des mots ; oraliser la langue ; parler une langue unique ; supprimer les classiques.

 

3. Pour abolir la vérité, il faut : enseigner l’idéologie ; instrumentaliser la presse ; propager de fausses nouvelles ; produire le réel.

 

4. Pour supprimer l’histoire, il faut : effacer le passé ; réécrire l’histoire ; inventer la mémoire ; détruire les livres ; industrialiser la littérature.

 

5. Pour nier la nature, il faut : détruire la pulsion de vie ; organiser la frustration sexuelle ; hygiéniser la vie ; procréer médicalement.

 

6. Pour propager la haine, il faut : se créer un ennemi ; fomenter des guerres ; psychiatriser la pensée critique ; achever le dernier homme.

 

7. Pour aspirer à l’Empire, il faut : formater les enfants ; administrer l’opposition ; gouverner avec les élites ; asservir grâce au progrès ; dissimuler le pouvoir.

 

Qui dira que nous n’y sommes pas ? 

 

Michel Onfray

 


 

Michel Onfray - Livre

 

 

Michel Onfray, célèbre philosophe et essayiste français, propose dans son nouvel essai, « Théorie de la dictature », une lecture novatrice et actuelle de l’univers totalitaire de George Orwell.

 

Michel Onfray pose l’hypothèse que « 1984 » et « La ferme des animaux » permettent de concevoir toutes les formes de dictature, y compris celle de l’idéologie néolibérale, portée par une vision capitaliste et insatiable du progrès, au mépris de la nature, de la liberté et de la vérité.

 

Contrairement à la lecture classique de l’œuvre, qui inscrit la pensée d’Orwell dans un refus de l’absolu totalitaire que supposaient les régimes fasciste et staliniste, le philosophe rappelle que ses desseins demeuraient résolument socialistes, ancrés dans les révoltes et les injustices qui incombaient aux laissés-pour-compte — cette classe prolétaire devenue moyenne, bercée par une illusion de privilèges et de succès.

 

Michel Onfray propose donc, à partir des postulats au cœur de l’univers dystopique de « 1984 », la « théorie de la dictature ». Il dégage sept pistes nécessaires à l’instauration d’un tel régime, sept préceptes expansionnistes et liberticides qui, selon lui, existent sous une forme ou une autre aujourd’hui dans le monde occidental :

 

  • La destruction de la liberté.
  • L’appauvrissement de la langue.
  • L’abolition de la vérité.
  • La suppression de l’histoire.
  • La négation de la nature.
  • La propagation de la haine.
  • L’aspiration à l’Empire.

 

 

Bien que Michel Onfray appuie son analyse majoritairement sur la construction, la justification et la naissance de l’Union européenne, sur son mépris de la souveraineté et sur sa volonté expansionniste, cette dernière s’applique à toute l’organisation et à toutes les institutions occidentales, de la glorification du profit au détriment des droits, en passant par l’altération du pouvoir de la majorité. Il associe le capitalisme à une forme de propagande visant à nier la complexité de l’expérience humaine.

 

Michel Onfray dénonce, entre autres, la féminisation des mots, la disparition de l’intellectuel, la théorie des genres, le transhumanisme…

 


 

Michel Onfray - 1

 


 

Source :

https://planetes360.fr/michel-onfray-theorie-de-la-dictature/

 

Vidéo :

[1] « Il y a une dictature du capitalisme » – Michel Onfray chez Bercoff – Sud Radio / YouTube

12 commentaires

    1. C’est quasiment toute notre société car nous vivons à l’époque du mondialisme et nos chefs d’état obéissent et suivent les directives d’entité supranationale (UE, Trilatérale, RIA, Bilderberg, CFR, etc…).

      J'aime

  1. J’ai depuis longtemps pensé cela, que notre République n’est que la forme aboutie, rêvée de tout dictateur en herbe.. J’apprécie beaucoup la pensée de Michel Onfray qui ose « ne pas être d’accord » et enfreindre cette morale, digne des jésuites, de la bienpensance qui tue tout débat et appauvri la pensée. Je vais acheter ce livre de Onfray. Merci d’en avoir parlé, excellente soirée 😊

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est moi qui vous remercie pour votre visite et commentaire.

      Je ne suis pas à 100% en accord avec Onfray (sur certains sujets) mais celui-ci m’interpelle. Je pense donc également acheter son livre.

      Je vous souhaite une bonne fin de journée.

      Aimé par 1 personne

  2. Ce sont des points à reconnaître mais il en oublie et il en diabolise certains…ces traits peuvent être appliqués plus ou moins à toute gouvernance, à tout pouvoir. C’est l’objectif occulte et généralisé qui est à définir.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.