Zoom depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand

Publié par

Epique ! Faites un zoom arrière depuis notre échelle humaine jusqu’au fond de l’univers puis vice versa… Une vidéo à voir (et à revoir) en Full HD 1080p.

 

 

Le saviez-vous ?

L’année-lumière représente la distance que parcourt la lumière en une année. En effet, la lumière ne se déplace pas de façon instantanée, mais à une vitesse très grande : 300 000 km par seconde… une année-lumière représente donc une distance gigantesque à l’échelle des distances entre étoiles ou entre galaxies : c’est pourquoi les astronomes et astrophysiciens utilisent cette unité de longueur, plutôt que le mètre (*), tout petit ! Conséquence : voir loin c’est voir dans le passé !

 

L’infiniment grand

La question de l’existence de l’infiniment grand consiste à s’interroger sur la finitude ou l’infinitude de l’univers : question non résolue…. Diverses observations, interprétées dans le cadre de la théorie du Big Bang, suggèrent notamment :

– Que c’est environ 300 000 ans après sa « naissance » que la lumière a pu y circuler librement (on dit que l’univers est devenu transparent).

 

Ainsi, l’objet le plus lointain théoriquement observable a émis sa lumière aux premiers instants de l’univers transparent, il y a un peu moins de 13,7 milliards d’années. Il définit ce qu’on appelle l’horizon visible : le rayon de 13,7 milliards d’années-lumière est celui de l’univers visible. On ne peut rien voir au-delà de cette distance : mais on ne sait pas si l’univers s’étend plus loin ou pas. On ne sait pas si la question même a un sens.

 

L’infirment petit

L’existence d’un infiniment petit en ce qui concerne l’espace recouvre en fait deux questions : l’une qui porte sur le contenu – la matière, l’autre sur le contenant – l’espace lui-même.

 

Quel est le plus petit grain de matière ?

Si l’électron est une particule élémentaire (on n’a pas pu, jusqu’ à présent, le couper en particules plus petites), le proton et le neutron ne le sont pas : chacun est constitué de 3 particules encore plus petites appelées Quarks.

 

Quel est le plus petit « grain » d’espace ? L’espace est-il divisible à l’infini, est-il continu, discontinu ?

Si la relativité d’Einstein remet en cause le caractère absolu de l’espace et du temps, ceux-ci n’en restent pas moins continus. Quant à la physique quantique, depuis son invention en 1927, elle ne s’interroge pas sur la nature continue de l’espace et du temps.

Les physiciens ont sorti de leur chapeau la valeur d’une longueur minuscule : la longueur de Planck, qui vaut 10-35. Est-ce le quantum de longueur cherché ou simplement une longueur en deçà de laquelle les théories actuelles de la physique ne s’appliquent plus ? Nul ne le sait !

Finalement, la question de la continuité ou discontinuité de l’espace n’est pas résolue…. Ce qui amène à une énigme plus inattendue : qu’est-ce que l’espace ?

 

(*) Pour des raisons pratiques, les astronomes expriment souvent les distances des objets astronomiques en parsecs plutôt qu’en années-lumière. Cette unité permet une conversion directe des valeurs observées en distance.

Équivalences :

– 1 parsec = (648 000/π) unités astronomiques ≈ 206 264 806 247 unités astronomiques.

– 1 parsec = (96 939 420 213 600 000/π) mètres ≈ 3 085 677 581×1016 mètres.

– 1 parsec = (96 939 420 213 600 000/(9 460 730 472 580 800×π)) années-lumière (= (10 246 429 500/(999 992 651×π)) années-lumière) ≈ 3,2616 années-lumière.

2 comments

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s