Agriculture industrielle : produire à mort

Publié par

Time : 13 mn 23

 


 

Agriculture industrielle - 2

 

Synopsis :

Depuis des millénaires, c’est elle qui nous nourrit. Elle a même longtemps rythmé les vies d’une grande partie de nos aïeux.

Et voilà que depuis une soixantaine d’années, l’agriculture prend un nouveau visage : celui d’une machine industrielle de toujours plus tournée vers l’efficacité immédiate, la production de masse et les rendements sur le court terme.

Au passage, elle s’est délestée d’une partie pourtant essentielle de son activité : la préservation de la terre.

Saurons-nous réinventer une agriculture pour les siècles à venir ?

Avec François Léger, enseignant-chercheur à Agro Paris Tech.

 

Agriculture industrielle - 1

 

Terre - Main

 

20 comments

      1. C’est vrai, mais je pense que ce sont les gouvernements qui doivent mettre des choses en place, pour qu’il y ai de réels changements (et encore ) . Bonne fin de soirée

        Aimé par 1 personne

      2. Mon commentaire est parti tout seul. Je recommence.
        Éric ce sera l’effet boule de neige ou l’effet tache d’huile qui fera avancer les choses. Il n’y a que cette solution. Il faut que nous comptions que sur nous même malheureusement. Si les gouvernements font quelque chose d’intéressant pour la nature et l’agriculture il va se mettre à neiger 10 mois sur 12.

        Aimé par 1 personne

      3. Effectivement Jean-Claude. Je m’y connais pas du tout dans ce domaine qui est le tiens mais si on le transpose dans un autre sujet… J’en arrive à la même conclusion que toi.

        Aimé par 1 personne

  1. S’ils veulent ils peuvent venir faire un stage dans mon petit jardin, ils comprendront en un seul coup d’œil le ridicule de leurs dogmes.
    Rien qu’avec de la sciure de bois, du charbon de bois une fois de temps en temps et le recyclage (sans les bruler) des végétaux, on se passe de tous les engrais et les produits de traitements.
    Les produits de traitement naturels parfois nécessaires sont tellement simples, économique, écologiques, qu’on ressent de la colère quand on les re-découvre.

    Comme en matière de médecine, là aussi la société maçonnique « on juge un arbre à ses fruits » !

    Aimé par 2 people

  2. Je lis « effet tâche d’huile », et comme beaucoup autour de moi, je contribue à ma petite échelle en préparant mes propres récoltes, pour moi et quelques élu(e)s, dans mon jardin en ville 🙂 Mais… Au-delà de cet effort individuel, je ne vois qu’un avenir inquiétant, car nous ne pouvons rien faire face au pouvoir de groupes comme Monsanto, qui pèsent plus lourds que les Etats, dont les politiciens sont ouvertement lobbyisés. Pour trois tomates bio, ce sont des centaines d’hectares dévastés durablement par des OGM calibrés pour la rentabilité. Je n’ai rien contre des OGM capables de s’adapter à des milieux hostile, si c’est pour nourrir le plus grand nombre, même si c’est au détriment d’un écosystème pouvant être remplacé, notre espèce est nihiliste, tant qu’à en finir, autant en finir le ventre plein, la Nature reprendra ensuite ses droits. Mais dans les circonstances actuelles, même cette mission première des OGM n’est pas respectée, tout doit être profit pour ces fameux 1%, qui déversent avantages contre passe-droits aux saletés qui dirigent nos vies. Je ne vois pas d’évolution possible tant que les oligarchies seront en place, et c’est bien embêtant pour nos frères et soeurs de l’hémisphère Sud, qui paient de leurs vies notre confort.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour,

      Je viens de te lire avec la plus grande attention et ce que tu relates dans ton commentaire et malheureusement très juste.

      Je n’ai pas la solution et je vois cela d’un très mauvais œil.

      J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s