Eaux en bouteilles radioactives

Publié par

Time : 10 mn 38

 


 

Des eaux en bouteilles radioactives

 

Eau en bouteille - 2

 

 

Selon les analyses de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire menées sur 75 eaux de source et 67 eaux minérales, certaines bouteilles (dont des marques soi-disant adaptées aux bébés) dépasseraient les limites de la radioactivité.

 

L’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a voulu étudier la qualité des eaux en bouteilles produites en France. Sur les 75 eaux de source analysées, 14 dépassaient les 0,1 becquerel par litre, unité de mesure de la radioactivité. Et sur les 67 eaux minérales, 20 n’étaient pas non plus conformes à ce niveau. Parmi elles, 6 étaient au-dessus de la dose totale indicative de 0,1 millisievert par an (dose efficace résultant de l’ingestion de radionucléides présents dans l’eau durant une année de consommation). A noter que parmi les eaux testées non conformes, certaines affichent la mention « convient pour la préparation des aliments des nourrissons et la préparation des biberons« .

 

 

Les eaux en bouteilles qui s’affichent pour nourrissons mais ne leur conviennent pas :

-. Eau de source : Ondine plate,  source Saint-Benoît, produite en région Centre dans le Loiret

-. Eaux minérales : Chambon, produite en région Centre dans le Loiret et Ogeu source du Roy, produite en Aquitaine dans les Pyrénées-Atlantiques.

 

 

Les eaux minérales au-dessus de 0,1 mSv/an :

– Vichy Saint-Yorre, produite en Auvergne dans l’Allier
– L’Incomparable, produite en Rhône-Alpes en Ardèche
– Parot, produite en Rhône-Alpes dans la Loire
– Puits Saint-Georges, produite en Rhône-Alpes dans la Loire
– Châteldon, produite en Auvergne dans le Puy-de-Dôme
– Nessel, produite en Alsace dans le Haut-Rhin
 

Une eau de source atteint cette valeur de 0,1 mSv/an, sans toutefois la dépasser, il s’agit de la marque Cristaline source Saint-Martin, produite en Dordogne.

 

Malgré ces résultats, la Direction générale de la santé et l’Autorité de sûreté nucléaire se veulent rassurantes : « La qualité radiologique des eaux en bouteilles produites en France est globalement satisfaisante […]. L’exposition aux rayonnements ionisants résultant de la consommation de ces eaux est minime ».

 

Il n’y aurait donc pas de quoi s’inquiéter… Tout comme pour le nuage radioactif de l’incident de Tchernobyl qui s’était miraculeusement arrêté à la frontière (1).

 


 

Vous reprendrez bien un petit verre

 

Eau en bouteille - 1

 


 

Histoire du radium

 

Radium

 

 

Il comporte 88 protons et possède plusieurs isotopes dont le principal, le Radium-226, est un émetteur alpha et gamma de 1600 ans de période.

 

On trouve des traces de Radium-226 dans les minerais d’uranium, à raison d’un atome pour 3 millions. Il fait partie de la descendance radioactive de l’uranium-238 dont il est le cinquième descendant. Le Radium-226 se transforme, à son tour, en un gaz rare radioactif, le Radon-222 dont la période est de 3,8 jours.

 

Le radium fut l’objet dans les années 1920 d’un véritable engouement. Alors qu’aujourd’hui on surestime les dangers de la radioactivité, à l’époque on n’en mesurait pas encore les risques.

 

L’une des premières utilisations du radium fut de rendre lumineux des chiffres sur les cadrans de pendules, réveils et boussoles. Le radium était utilisé à l’état de traces dans des peintures. En 1924, un dentiste new-yorkais, surpris de diagnostiquer des cancers de la mâchoire chez de nombreuses jeunes filles et femmes s’aperçut que ses patientes, dont le travail consistait à peindre des chiffres lumineux sur des cadrans, léchaient la pointe de leur pinceau. Mise au courant, Marie Curie comprit vite les relations de cause à effet, ce qui conduisit à l’abandon de cette pratique.

 

Le radium a connu un fort engouement après sa découverte au début du 20ème siècle par Marie Curie, en particulier après la mise en évidence de ses ‘vertus thérapeutiques’. Des crèmes rajeunissantes (Tho-Radia44) aux cigarettes, des sodas atomiques aux poudres de riz, dentifrices ou sels de bains, talc pour bébé, des fontaines à radium (le Revigator (en) pour boire de l’eau radioactive).

 

Le radium est utilisé un peu partout avant d’être interdit en 1937 pour les utilisations non médicales, plusieurs décès ayant été observés à l’institut du Radium de Londres consacré aux applications médicales.

 

Le radium est si cher qu’il est incorporé en quantité infime, comme le confirme le certificat d’analyse du Laboratoire de recherches scientifiques de Colombes en date du 18 juillet 1932 sur la crème Tho-Radia qui contient « 0,233 microgramme de bromure de radium (RaBr2, H20) [ce qui correspond à environ 4500 Bq] pour 100 grammes de crème ».

 

Le radium a été longtemps utilisé en radiothérapie. Il a été officiellement abandonné en 1976 pour raisons de radioprotection et remplacé par l’Iridium-192 et le Césium-137.

 

La médecine s’empara du radium et en fit un outil de la lutte contre le cancer. Vanté pour ses bienfaits, le radium devint source de jouvence pour le public et source de profits pour les industriels.

 

Il faudra du temps pour admettre le danger de ses rayonnements et interdire son usage.

 


 

Ah ! La Belle époque !

 

Eau minérale radioactive - 1

 

Eau minérale radioactive - 2

 

Eau minérale radioactive - 3

 

Eau minérale radioactive - 4

 

Eau minérale radioactive - 5

 

Eau minérale radioactive - 6

 

Eau minérale radioactive - 7

 

Eau minérale radioactive - 8

 

Eau minérale radioactive - 9

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Radium#Applications

http://www.laradioactivite.com/site/pages/leradium.htm

https://www.dissident-media.org/infonucleaire/radieux.html

http://www.medisite.fr/a-la-une-des-eaux-en-bouteilles-radioactives.471269.2035.html

http://www.dossierfamilial.com/actu-sante/forme/l-eau-minerale-est-elle-radioactive-59299

https://www.quechoisir.org/actualite-qualite-de-l-eau-des-eaux-en-bouteilles-radioactives-n5251/

http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1545859/des-taux-de-radioactivite-trop-eleves-dans-les-bouteilles-d-eau

 

Note :

1-. En 1986, la France apprenait que le nuage de Tchernobyl s’était arrêté à la frontière… C’est Sarkozy, alors délégué interministériel pour les énergies et le nucléaire dans le gouvernement Chirac, qui s’est chargé d’orchestrer cet énorme mensonge.

 

 

12 comments

    1. Bonjour Anne,

      Hélas, elle n’est guère mieux.

      Je bois des deux et je n’ai pas la solution.

      Je te remercie pour ton commentaire et je te souhaite un bon week-end.

      Au plaisir de te lire.

      J'aime

  1. Tu penses que c’est une « coïncidence » ?
    Voir mon article du 16 octobre 2017 …

    On juge un arbre à ses fruits, je connais des sectes qui n’ont pas matière à se glorifier.

    Comme disait Flamby l’adipeux au GODF (les pires de tous) :
    «Ma présence constitue une reconnaissance de ce que vous avez apporté à la République»,
    «La République sait ce qu’elle vous doit et vous serez toujours là pour la défendre.»
    «En voulant attaquer la Franc-Maçonnerie, c’est la République qui était visée.»

    On ne saurait être plus clair sur la raie-publique, faut il rappeler que le régime « raie-publique » est historiquement le régime le plus meurtrier envers ses propres citoyens :
    Union des Républiques Socialistes Soviétiques 30 millions d’exécutés, République Démocratique de Chine 45 à 70 millions d’exécutés, Kampuchéa Démocratique 50% de la population exterminée au Cambodge…
    A chaque fois nous retrouvons les symboles et couleurs maçonniques sur les étendards, a chaque fois !!!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s