HLM : les députés privent les bailleurs sociaux de 3,5 milliards d’euros sur trois ans

Publié par

Time : 4 mn 33

 


 

HLM 

 

Les députés privent les bailleurs sociaux de 3,5 milliards d’euros sur trois ans

 

HLM - Colère

Manifestation contre la baisse des APL le 17 octobre 2017

 

 

Le budget du ministère de la Cohésion des territoires, dont dépendent les organismes HLM, est en forte baisse, comme prévu. La mesure fait peser sur les bailleurs sociaux, au risque de les étouffer, la très controversée réduction des APL.

 

L’Assemblée a adopté ce 3 novembre 2017 le budget du ministère de la Cohésion des territoires, en forte baisse du fait des économies imposées aux HLM au terme de vifs débats. La baisse sera toutefois lissée sur trois ans.

 

Parmi les grands perdants du projet de loi de Finances pour 2018, examiné en première lecture, le budget de ce ministère qui regroupe les politiques du Logement, de l’Aménagement des territoires et de la Ville, va chuter de 9,8% pour passer de 18,3 milliards d’euros en 2017 à 16,5 milliards en 2018.

 

HLM - Construction

 

Les bailleurs sociaux pris en tenaille

Le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, a défendu, lors des longues discussions sur ce budget entamées dans la soirée du 2 novembre, la volonté du gouvernement de « réinterroger » l’efficacité de la politique en matière d’aides personnelles (APL) au logement et de soutien à la construction. « Nous avons, face à un investissement d’environ 40 ou 41 milliards d’euros, quatre millions de nos concitoyens qui sont mal logés. », a-t-il fait valoir.

 

Ainsi la « réforme des aides au logement » prévue dans l’article 52 du projet, doit-elle conduire à une réduction des dépenses de l’Etat de 1,7 milliard d’euros en 2018, dans un « dialogue constant avec les bailleurs sociaux », d’après Jacques Mézard. Les organismes des HLM exigent, eux, au contraire un moratoire sur une économie budgétaire qu’ils jugent « mortifère ».

 

Twiter HLM

 

Maigre consolation pour les bailleurs sociaux, un amendement du gouvernement, qui doit permettre une « mise en œuvre progressive » de cette ponction financière, a été adoptée par 70 voix contre 17.

 

Ce dernier instaure ainsi une baisse progressive des loyers du logement social d’un montant de 800 millions d’euros en 2018, de 1,2 milliard en 2019, puis de 1,5 milliard par an à compter de 2020, pour compenser une baisse des APL équivalente.

 

Twiter HLM - 2

 

Le secrétaire d’Etat à la Cohésion des territoires, Julien Denormandie, évoquant un système des APL « à bout de souffle », a insisté pour sa part sur la nécessité d’un dialogue constant avec les bailleurs. L’amendement ayant pour but de prendre en compte ce qu’il a qualifié de « desiderata ». « Soutenez-nous quand on essaye de faire une réforme que personne ne fait depuis 40 ans. », a-t-il lancé, avançant qu’elle « n’impacterait» pas les allocataires. »

 

Mais l’économie budgétaire annuelle de 1,5 milliard d’euros visée par le gouvernement pour les bailleurs sociaux doit être atteinte dès l’an prochain grâce à une hausse, en parallèle, de la cotisation versée par les bailleurs sociaux à la Caisse de garantie du logement locatif social (CGLLS).

 

HLM

 


 

Source :

https://francais.rt.com/france/45278-hlm-deputes-privent-bailleurs-sociaux-milliards-euros

http://www.lemoniteur.fr/article/loyers-hlm-pour-l-ush-la-baisse-progressive-ne-regle-pas-tout-34952492

https://twitter.com/CGTABHabitat/status/926505527756148736/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=https%3A%2F%2Ffrancais.rt.com%2Ffrance%2F45278-hlm-deputes-privent-bailleurs-sociaux-milliards-euros

 

7 comments

      1. J’invite ceux qui sont curieux à relire le contrat social de Rousseau.
        Ils comprendront que le contrat social est totalement rompu dans toute l’Occident.

        Le contrat social implique de déléguer son pouvoir aux politiques en échange de la préservation de nos intérêts collectifs (ethniques, donc culture, race, religion) et privés (donc ne pas servir de CCAS pour des pays étrangers) ainsi que la protection des biens et des personnes (sans protection c’est l’anarchie, donc la guerre, le contraire de la démocratie)

        Sur ces trois piliers essentiels intérêts collectifs, privés, protection le contrat social est rompu.
        On peut aussi noter que 1789 aura abouti à l’ultra-libéralisme et aux régimes les plus instables que la France n’ait jamais connu :
        -Trois empereurs despotiques et ethnocidaires (destruction de la diversité des peuples et des langues de France)
        -Cinq républiques ingérables en cent ans.
        -Une multiplication du montant des impôts directs et indirects à plus de 50%, là où l’impôt n’aura jamais dépassé les 16% maximum et ponctuels dans aucune des monarchies de France à leurs pires périodes sur plus de 1000 ans.

        En Europe on peut facilement corréler le niveau d’imposition des pays de l’OCDE avec le remplacement de population : Pays le plus imposé la judéo Allemagne, le second la Belgique maçonnique, le troisième la France judéo-maçonnique.

        Voter est donc devenu de la complicité active n’ayant rien d’une démarche intellectuelle.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s