Décodex : L’ère de la pensée unique

Publié par

4emesinge – Time : 12 mn 12

 

Noam Chomsky – Time : 2 mn 37

 

François Asselineau (UPR) – Time : 4 mn 12

 

Étienne Chouard – Time : 9 mn 48

 


 

DECODEX

 

Informations - Fake news - 1

 

L’ère de la pensée unique  

Quand Le journal Monde se fait Inquisiteur

 

 

 

Cet outil, qui se décline selon trois modalités, n’a rien moins que la prétention de classer par ordre de fiabilité les sites eux-mêmes, et non des articles spécifiques. La bonne vieille tentation de la mise à l’index. Ces modalités sont : un moteur de recherche, directement sur le site des décodeurs, un module d’extension pour les navigateurs Firefox et Chrome; et enfin un bot (robot) sur la messagerie de Facebook (Messenger).

 

« Nous avons recensés 600 sites, majoritairement français mais aussi anglais et américains et quelques allemands, avec 5 niveaux de fiabilité, repérés par cinq couleurs. (…)  Nous distinguons en gris les sites collectifs, donc non classés, comme Wikipedia, en bleu les sites parodiques, comme Le Gorafi ou NordPresse, en rouge les sites pas du tout fiables, complotistes ou trompeurs, comme le portail IVG.net qui, sous couvert d’informations, veut manipuler les femmes pour les décourager d’avorter, en orange les sites peu fiables ou très orientés, type FdeSouche, ou les attrape-clics qui republient des informations non recoupées, et enfin en vert les sites très fiables. (…) C’est n’est pas un jugement sur leur opinion, mais sur leur démarche journalistique, a-t-il souligné ».

 

Cette description sommaire, par le patron des Décodeurs du Monde, Samuel Laurent, pose déjà en soi un certain nombre de problèmes, autant sur le fond que sur la forme.

 

Decodex - 4

 

Les décodeurs, seuls détenteurs de la Vérité Vraie ?

Vous l’aurez noté, il ne s’agit pas de faire du fact-checking sur base d’articles individuels, qui peuvent s’avérer vrais, faux, ou tout simplement indécidables, mais bien de marquer au fer rouge les sources mêmes réputées diffuser des « fausses nouvelles ».  C’est une première dérive, et elle est de taille.

 

Ensuite, si l’on commence à catégoriser les sites de médias parce qu’ils auraient publié une fausse nouvelle, cela voudrait-il dire que Le Monde se classerait lui-même le cas échéant dans cette catégorie lorsqu’il publie des fausses nouvelles ? 

 

Et accessoirement, le mode d’attribution de ces gommettes de couleur sera-t-il transparent, et indiquera-t-il clairement quel(s) article(s) a donné lieu à cette catégorisation, et sur base de quel « grief » ?  Quelle seront donc les conditions pour rentrer dans telle ou telle catégorie, et, le cas échéant, pour en sortir ?  Qui sera responsable de ce travail, sur base de quelles compétences, et un accès total sera-t-il garanti au dossier documentaire (sorte d’instruction) qui aura conduit à ce qu’il faut bien appeler un jugement ?

 

C’est un peu facile de dire que « C’est n’est pas un jugement sur leur opinion, mais sur leur démarche journalistique », quand le but avoué est bien d’inciter les lecteurs à ne pas s’informer sur les sites qu’eux-mêmes jugent « peu fiables ou très orientés ».  Cet amalgame vaut à lui seul son pesant d’or.  Donc, « très orienté » serait équivalent à « peu fiable » ?  Et en pareil cas, le traitement serait-il identique quelle que soit cette orientation, justement ?

 

Decodex - 3

 

Recours en droit

S’il est permis aux détenteurs autoproclamés de la Vérité Vraie que sont les décodeurs d’avoir leur opinion quant aux sites qu’ils abhorrent, ils ne peuvent s’affranchir de leur responsabilité civile au regard de la loi.  Ce que je veux dire, c’est qu’ils entendent publier un outil à même de décider pour les internautes quel site est digne de confiance, et lequel ne l’est pas.  Pour résumer, il s’agit bel et bien d’établir (ou de nuire à) la réputation de ces sites.

 

Or s’ils peuvent avoir un avis sur les sites qu’ils estiment d’une qualité journalistique irréprochable, l’inverse, qui consiste à nuire à la réputation des autres correspond en droit à un délit passible de correctionnelle. Il s’agit ni plus ni moins que de diffamation, sauf dans le cas (très précis) où il peut être établi, preuves à l’appui, que les accusations portées sont fondées. Inutile de préciser que cela n’en prend pas le chemin et ouvre la porte à des actions en justice qui pourraient prendre la forme d’un recours collectif ou de procès individuels.

 

À cet égard, il ne serait pas inutile que les rédacteurs et propriétaires des médias d’information, de réinformation et de critique se concertent et envisagent d’intenter pareilles actions sur base collective, afin de limiter les frais de procédure en les répartissant; les dommages-intérêts gagnés lors d’une procédure rentrant dans le financement du procès suivant, par exemple.

 

De telles procédures ont déjà eu lieu aux USA et ont donné quelques sueurs froides, voire stoppé net l’ardeur des inquisiteurs. On ne badine pas avec la diffamation : soit on a des preuves solides, soit on assume les conséquences désagréables d’une condamnation.

 

Philippe Béchade - Decodex

Philippe Béchade est un analyste financier français, rédacteur en chef à la chronique Agora

 

 

Quelques réflexions

Le phénomène des fausses nouvelles, des rumeurs infondées, comme on les appelait, ne date pas d’hier mais est probablement contemporain de l’invention de l’imprimerie. Ces rumeurs, ces pamphlets, ont toujours fait partie du paysage culturel.  Des auteurs en ont fait leurs choux gras et des éditeurs ont consacré des collections entières à des sujets qu’ils savaient porteurs, mais plus ou moins fantaisistes.  Pourquoi les « fausses nouvelles » poseraient plus de problèmes aujourd’hui qu’hier ?

 

Seraient-ce les fausses nouvelles qui ressembleraient trop à des vraies ou plutôt les vraies qui ressembleraient trop à des fausses ? 

 

Serait-ce que les médias dominants, à force de confondre le métier de journaliste et celui de relais de la propagande auraient perdu tout crédit auprès du public et n’auraient trouvé que ce moyen pour tenter de retarder leur inéluctable disparition ?

 

 

N’est-ce pas quelque peu paradoxal d’arriver dans une situation où la presse dominante se positionne en ennemi de la liberté d’expression et en faveur de la censure ?

 

Nouvel Ordre Mondial - Médias

 

Atteinte possible à la vie privée

Il faudra examiner attentivement le code de l’extension firefox/chrome qui sera publiée. En effet, le mode de fonctionnement le plus probable est le suivant : quand l’utilisateur ouvre un nouvel onglet ou navigue sur un site, l’extension contacte un serveur distant en lui transmettant l’URL ou le nom de domaine concerné. Ce qui implique, vous l’aurez compris que les historiques de navigation de chaque utilisateur seront transmis en direct aux serveurs d’application.

 

La bonne façon de procéder en pareil cas serait d’inclure les listes dans l’extension elle-même, ce qui ne nécessiterait la transmission d’aucune information sensible à des serveurs tiers, mais cela complique fortement la maintenance des listes pour le développeur.  Il faudrait alors régulièrement procéder à la mise à jour de l’extension.

 

On pourrait classer un pareil add-on par degré croissant de menace qu’il ferait poser sur la vie privée ses utilisateurs :

 

Decodex - 2

 

À noter également que les extensions installées fonctionnent aussi en mode « navigation privée ».

 

Decodex - 5

 


 

Décodex ou Déconex ?

Concrètement, Décodex c’est quoi ? Un petit moteur de recherche où l’on inscrit le site de son choix et, miraculeusement, Décodex vous dit si c’est « bien » ou « pas bien ». Un procédé infantilisant qui rappelle la fameuse scène du Pari, le film des Inconnus Didier Bourdin et Bernard Campan (1997).

 

Les Inconnus – Time : 24 s

 


 

Citation - Réfléchir

 

Et cela dérange !

 


 

Source :

http://4emesinge.com/lere-de-la-pensee-unique/

http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/decodex-quand-le-monde-se-fait-189150

https://www.levilainpetitcanard.be/articles/actu/decodex-quand-le-monde-se-fait-inquisiteur_821847835

https://www.egaliteetreconciliation.fr/Avec-Decodex-Le-Monde-journal-en-perdition-se-prend-pour-la-Haute-Autorite-de-l-Internet-43969.html

 

33 comments

    1. Je me creusais les méninges pour une image de fin et c’est celle-ci qui m’est venue à l’esprit car je pense, mais je puis me tromper, que c’est surtout cela qui les inquiète… Merci pour ton intérêt Jean-Claude.

      Aimé par 2 personnes

      1. Justement tu ne te trompes pas. On fait tout pour que les gens ne réfléchissent pas. Enlève leur un peu de leur saco saint confort et tu verras qu’ils commenceront à réfléchir. Actuellement il faut avoir une sacré conscience politique pour réfléchir et ensuite analyser. Malheureusement une minorité possèdent cette conscience politique.

        Aimé par 1 personne

  1. Bonjour aphadolie comment vas tu ? Encore un article passionnant ! Nous allons devenir les moutons noirs enragés de ce decodex, si ça s’avère tel que décrit 😆..mais ça n’est pas pour autant que je capitulerai pour ma part! Le noir me va bien vu que je suis brune 😉😉😉!

    Aimé par 1 personne

    1. Heureux de te lire Caro. J’espère que tu vas mieux. Pour ma part… Des hauts et des bas, tout comme toi je suppose. Merci pour les reblogues ainsi l’information circule. Il ne faut pas capituler et servons-nous de neurones car en face, il y a du lourd et au bras de fer, nous serions perdants à coup sûr. Faisons donc travailler nos méninges et agissons en fonction de nos moyens…

      J'aime

      1. Oui c’est clair et tu peux compter sur moi pour çà ! Me faire reviendrait pour moi à me faire complice, synonyme de lâcheté. Donc pas question ! Mon blog a pas mal évolué au niveau des vues depuis tes précieux conseils et je t’en remercie vraiment. Aujourd’hui il est vu dans beaucoup de pays et ça ça me porte à continuer !! Et à mettre de côte les soucis personnels aussi, donc c’est également une bonne thérapie ! Contre la connerie aussi 😊😉

        Aimé par 1 personne

      2. C’est juste Caro mais personnellement lorsque je vois ton compteur, cela me peine car je connais plus ou moins ta situation et le mal fou que cela représente de tenir à jour un site.

        Aimé par 1 personne

      3. Donc tu penses que ça n’évolue pas suffisamment rapidement en fait? C’est ça? ? Il faut neamoins tenir compte du fait que je n’ai commencé a men ocuper qur depuis juin dernier en realite ..! Car c’est pas facile de gérer tout en.même temps. .mais bloguer me permet aussi d’oublier le reste et de me tenir informée de ce qui se passe dans le monde..car j’avoue que sinon je serai totalement en dehors de tout actuellement. .. merci de ton soutien Aphadolie. Tes conseils me sont précieux 😊..

        Aimé par 1 personne

      4. Partage tes publications via les plus gros sites d’informations alternatives.

        Pour se faire, tu récupères leurs mails et tu leurs adresses un courrier sympa en proposant 3, 4 articles.

        Pas plus dans un début car ils sont submergés.

        Et s’ils ne donnent pas suite, ne te décourage pas… Passe à un autre.

        J'aime

      5. Ok mon capitaine 😅..sites comme « info contre infos » ou les moutons enragés etc…?en fait je réalise que je n’en ai pas beaucoup en mémoire ..faut dire qu ma mémoire est un peu altérée par la fibromyalgie. .surtout en ce moment difficile 😧

        Aimé par 1 personne

      6. Sur Google, tu peux indiques les mots clés suivants : sites informations alternatifs francophones. Les moutons enragés en font partie mais ils ne sont pas les seuls. Vise les tous car après tout ils existent uniquement via le travail de décortiquage que les petits sites font…

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s