À quoi ressembleront les humains dans le futur ?

Publié par

Time : 15 mn 45

 


 

À quoi ressembleront les humains dans le futur ?

 

Transhumanisme - Femme

 

 

Comme vous en entendez sûrement parler depuis quelques temps, les prothèses, implants, et potentielles modifications génétiques promises par des scientifiques aux idées innovantes vont, dans les années à venir, permettre d’augmenter considérablement les capacités du corps humain : nous deviendrons plus forts, plus endurants, plus rapides, et posséderons des sens plus aiguisés.

 

Bien entendu tout cela est vraiment fascinant, mais également un peu terrifiant… Et pourquoi ? Car en se posant la question « Jusqu’où serons-nous prêts à aller pour perfectionner nos capacités, notre espèce toute entière ? », il en ressort des évidences telles que le fait suivant : si une biologie et des capacités améliorées par la technologie finissent par devenir un standard pour tout être humain, il est évident que très peu d’entre nous accepteront de s’en passer, tout le monde voudra en bénéficier pour devenir la version 2.0 d’eux-mêmes…

 

Mais dans la vidéo en fin ci-dessus, issue de la chaîne Youtube « TED Talks », le chercheur Juan Enríquez de l’Université de Harvard, explique qu’une évolution accélérée par la modification génétique, d’organes et de cellules, représente la seule chance de survie pour l’espèce humaine, sur le long terme.

 

En effet, des événements d’extinction massive de populations entières se sont déjà déroulés plusieurs fois durant l’histoire de la planète Terre, ce qui signifie qu’il est très probable que l’espèce humaine finisse par s’éteindre un jour. La Terre pourrait par exemple être percutée par un astéroïde, ou nous pourrions être anéantis par une épidémie mondiale, etc. En fait, si l’histoire nous a bien permis d’apprendre une chose, c’est que notre temps dans ce confortable Univers est limité.

 

Maintenant, c’est donc à nous de faire en sorte d’éviter ces faits qui semblent inévitables, en s’appuyant sur la technologie, aussi « non-éthique » que cela puisse sembler encore de nos jours.

 

« Si nous considérons le fait que les extinctions d’espèces sont communes, naturelles, normales, et périodiques, cela devient alors impératif de diversifier notre espèce », déclare Juan Enriquez.

 

Homme futur - 2

 

Prenez comme exemple la planète Mars : si quelque chose d’assez dévastateur se produit dans le futur (de manière accidentelle ou sur le long terme) et qui rendrait la vie sur Terre impossible pour l’être humain, nous aurions alors intérêt à être capables de procéder aux modifications biologiques nécessaires afin de pouvoir supporter les conditions qui règnent sur la planète rouge, dans le but de la coloniser.

 

Cela ne représente pas uniquement de simples implants nous permettant de bénéficier d’une ouïe surhumaine, ou de s’équiper d’exosquelettes pour devenir plus forts, plus endurants, et plus rapides. Non, pour survivre ailleurs que sur Terre, toujours au sein de notre système Solaire, nous allons devoir devenir une civilisation de Type III, sur l’échelle de Kardashev. En d’autres termes, si nous souhaitons survivre, notre espèce devra faire des progrès technologiques si importants, qu’il en est difficile ne serait-ce que d’imaginer leur ampleur.

 

« Afin de devenir une espèce interplanétaire, nous allons devoir créer une « civilisation de type III, et celle-ci est bien différente de ce que nous sommes aujourd’hui. », dit Juan Enriquez.

 

Homme futur - 3

 


 

Citations & Réflexions

 

 

« Le rêve de l’homme augmenté est celui d’un homme diminué, et content de l’être. Il se projette en cyborg pour se dispenser de devenir humain. Il veut une intelligence artificielle parce qu’il n’a pas commencé à penser. Il est fasciné par le futur parce qu’il ne sait pas s’émerveiller devant le premier venu — devant l’événement d’une naissance. »

.

Fabrice Hadjadj, écrivain et philosophe français, directeur de l’Institut Philanthropos

.

.

« L’humanisme ne risque pas de disparaître demain, il a déjà disparu aujourd’hui avec la chosification de l’embryon humain, la marchandisation du vivant et la police des ventres. Le transhumanisme est un créneau porteur qui agit comme une entreprise de démobilisation et de désarmement moral. Or, nous avons tous les moyens de ne pas devenir demain les robots du transhumanisme à condition de commencer par ne pas être les robots de la pensée dominante aujourd’hui. »

.

Jean-Marie Le Méné, magistrat français

.

.

« L’élite, qui n’aura pas même besoin de les exploiter, devra lutter contre eux, et ne perdra rien à les faire disparaître, puisque ces inutiles n’auront plus aucun rôle économique ou militaire. L’Homme-Dieu sera pire que le pire des dictateurs. »

.

Yuval Noah Harari, historien et professeur d’histoire israélien

 


 

Frankenstein

 


 

Source :

http://transhumanistes.com/

https://en.wikipedia.org/wiki/Juan_Enríquez

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme

https://fr.wikipedia.org/wiki/Échelle_de_Kardachev#Type_III

http://trustmyscience.com/a-quoi-ressembleront-les-humains-dans-le-futur/

https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/la-declaration-transhumaniste/quest-ce-que-le-transhumanisme-version-3-2/

 

31 comments

  1. Coucou merci à toi pour cet article très intéressante l idée d un être humain modifié !! Un sujet à débattre mais notre sort est inconnu en réalité à nous de nous adapter à notre environnement merci à toi à bientôt 😃

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour ton article intéressant, mais nous en sommes encore bien loin. Surtout que récemment des chercheurs ont mis à jour que l’intelligence de l’être humain avait diminué depuis 20 ans. En cause, les pesticides et autres produits chimiques qui nous entourent, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur dans nos maisons, qui ont un impact conséquent sur le cerveau et son développement surtout chez l’enfant. Ils ont observé une croissance inquiétante des maladies rares chez les enfants, notamment l’autisme qui a presque doublé en deux décennies. De plus en plus, les enfants sont atteints de maladies génétiquement rares liés au cerveau. Donc, nous risquons plutôt d’aller vers un futur de crétinisme.

    Aimé par 1 personne

    1. Ce que tu relates est tout à fait juste. Mais ce transhumanisme en question… Il est pour une poignée de nantis. Quoi que personnellement, ils peuvent se le garder. As-tu vu la dernière nouvelle : en Chine, ils ont transplanté la tête d’une personne sur un cadavre… Glauque. Pour le transhumanisme, ils espèrent défier la mort et ainsi prétendre à l’immortalité. Ils font même des recherches pour transplanter le contenu d’un cerveau humain à une machine couplée d’une I.A… C’est démentiel… Merci pour ta visite Christine. Au plaisir de te lire. Je te souhaite une bonne journée.

      Aimé par 1 personne

      1. 100 % d’accord avec toi ! Oui, j’ai lu ces dernières nouvelles, ça fait peur quand même… Le monde est de plus en plus fou. Quant à l’Homme qui se veut devenir immortel, il veut avant tout devenir le maître du monde en s’estimant supérieur à toute chose naturelle. Mais fort heureusement, malgré toute sa volonté (bonne ou mal intentionnée), les lois naturelles ne peuvent être défiées par lui sans un lourd tribu à payer, celui de son auto-destruction. La nature aura toujours le dernier mot…
        Merci à toi et bonne journée aussi 🙂


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        Aimé par 1 personne

  3. Personnellement, je ne suis pas aussi « optimiste » sur le futur. Je vis donc dans le présent et j’essaie d’en profiter autant que je le peux. Demain, qui sais, je serais peut-être déjà morte…

    Aimé par 1 personne

      1. ‘ai qu’une ligne de visible pour écrie. Le reste… C’est en aveugle.

        Ce matin, j’ai vu un de tes articles mais je n’ai pu le commenter car sur mon téléphone, c’était impossible de rédiger quoi que se soit (sur WP).

        Aimé par 1 personne

  4. Leur mantra c’est « if you can’t beat them, join them », en français, ‘si vous ne pouvez pas les battre, liez-vous à eux ». Autrement dit, ça va passer ou ça va casser. Je ne sais pas trop quoi en penser. Mais je sais que j’aimerais qu’on me demande la permission avant de changer mes habitudes. Dans d’autres nouvelles, les amish ont des gênes spéciaux qui les font vivre plus longtemps. 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Oui, je crois que c’est ça. S’il n’y a pas de stress, pas besoin de se dépêcher. Il suffit alors d’être patient. 🙂
        On a tout faux il semble, dans nos sociétés, malheureusement 😦

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai repensé à ça. Le contraire de ‘vie’ serait ‘mort’. On vit, mais on ne meurt pas. Mourir serait un processus propre à la vie? On ne peut pas mourir sans être vivant. On ne peut pas vivre sans pouvoir mourir. Alors, comment qu’on explique ça? Avec un nouveau mot, et un nouveau verbe? Par exemple, le verbe ‘morter’. On ne vit pas, on morte! Ensemble, nous mortons! C’est pas très beau, mais c’est ça, en attendant.


        https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

        Aimé par 1 personne

      3. Nous sommes dans une forme de stase… Entre la vie et la mort (intellectuellement et spirituellement parlant). Nous sommes comme des machines programmés…

        J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s