Russie | Kola Superdeep Borehole : le trou le plus profond du monde [Vidéo]

Publié par

 

Russie - Kola Superdeep Borehole - 3

 

 

À l’ouest de la Russie, vous retrouverez au milieu de nulle part un disque en métal vissé soudé au sol. Il ne s’agit pas ici d’une simple bouche d’égout, mais de l’entrée du trou le plus profond du monde, plongeant à 12 kilomètres à l’intérieur de la Terre.

 

 

Russie - Kola Superdeep Borehole - 1

 

 

Vous le retrouverez à l’extrême Nord-Ouest de la Russie, sur la péninsule de Kola, près de la ville de Mourmansk : Le Kola Superdeep Borehole est un trou gigantesque foré dans les années 1970 jusqu’à 12 262 mètres de profondeur. Pour vous donner une idée, il court plus profondément que la Fosse des Mariannes, le point océanique le plus bas sur Terre (environ 11 000 mètres). Le but, à l’époque, n’était pas de chercher du pétrole, mais d’en apprendre davantage sur la composition de la croûte terrestre. Mais alors, qu’avons-nous appris de ces opérations de forage ?

 

 

Russie - Kola Superdeep Borehole - 4

 

 

Beaucoup de choses

Premièrement : qu’il y a bien de l’eau à 12 kilomètres de profondeur, ce qui était jusqu’alors insoupçonné. Sur le plan animal, les chercheurs ont également retrouvé, à sept kilomètres de profondeur, des micro-fossiles de 24 espèces d’organismes évoluant sur Terre il y a plusieurs centaines de millions d’années. Des roches vieilles de plus de 2,7 milliards d’années ont également pu être remontées des profondeurs.

 

 

Russie - Kola Superdeep Borehole - 2

 

 

Autre surprise 

Aucun changement de vélocité sismique n’a été retrouvé à la frontière basalte/granite, comme prédit par la discontinuité de Mohorovičić (limite entre la croûte terrestre et le manteau supérieur). Ceux-ci ont en revanche été retrouvés entre 5 et 10 km de profondeur.

 


 

Time : 4 mn / [1/1]

 


 

Près de 12 262 mètres, c’est donc le record finalement obtenu (d’autres s’y sont essayés, en vain). Malheureusement, les chercheurs n’ont pu aller plus loin sous terre. À plus de 12 km de profondeur, la température avoisinait en effet les 180 °C, soit près du double de ce qui était prévu. Le pays avait par ailleurs d’autres chats à fouetter à l’époque, en raison de la dissolution de l’URSS. Le chantier fut donc abandonné, et n’a pas repris depuis la fermeture du site dans les années 1990. Ne reste aujourd’hui qu’un disque en métal, vissé au sol.

 


 

Russie - Kola Superdeep Borehole - 5

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Forage_sg3

http://englishrussia.com/2009/07/22/the-kola-superdeep-borehole/

https://www.sciencealert.com/watch-welcome-to-the-deepest-hole-in-the-world

https://sciencepost.fr/2018/10/situe-en-russie-le-kola-superdeep-borehole-est-le-trou-le-plus-profond-du-monde/

 

Article :

Brice Louvet, rédacteur sciences / Sciencepost

 

Vidéo :

[1] The Deepest Hole in the World, And What We’ve Learned From It – SciShow / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

14 commentaires

  1. Bonsoir Aphadolie,
    24 ans !… Merci d’avoir « exhumé » cette histoire dont je n’avais pas souvenir.
    Un vrai challenge et en même temps un symbole d’une certaine vacuité humaine me semble-t-il (peu d’exploitation des éléments de recherche au regard des sommes, de l’énergie et de l’impact environnemental éventuel en surface).
    CuriousCat

      1. En fait, il y a de cela plusieurs années, on m’avait demandé de vérifier certaines infirmations et d’en faire un article pour un site (à ce jour, il n’existe plus) mais j’ai toujours les informations : coupures de presse, etc..

      2. Journaliste alors ?
        Je comprends à présent le nombre impressionnant de posts, toujours étayés…
        J’espère que mon article est OK du coup et n’a pas besoin de modération/curation ? 😉

      3. Funny mais bon, cela aurait été possible car, certains de mes profs, et amies de formation, le sont ou l’étaient. 😉

      4. Je ne suis pas , je n’étais tout pas tout du moins dans cette branche. Je le faisais pour rendre service et parce que j’appréciais leurs travaux. C’était au début des années 2000.