Noël | Christmas : Et tout le monde s’en fout ! [Vidéos]

Publié par

 

Père Noël - PC

Photo : pour illustration

 

 

Comment est-on passé de la fête du soleil (Sol Invictus) à celle de la surconsommation dangereuse et déraisonnée ? Réponse dans ces vidéos.

 

Noël, c’est dans quelques jours… mais ça fait déjà des semaines qu’on nous en parle ! Objectif : nous vendre un maximum de babioles inutiles avant le jour J, quitte à nous culpabiliser de ne pas en acheter davantage. Pourtant, Noël, ça n’a pas toujours été ça, comme nous le rappelle le dernier épisode d’Et tout le monde s’en fout.

 

Au tout départ, Noël n’était en rien synonyme d’achats. Il s’agissait de célébrer le Soleil (Sol Invictus) avant que la ‘religion’ ne lui donne un autre sens. Alors, que s’est-il passé pour que cette fête devienne « une orgie hystérique de sucre et de plastique » ?

 


 

Réponse :

Time : 5 mn 01 / Et tout le monde s’en fout #36 – Noël

 


 

Boule de Noël

Photo : pour illustration

 


 

Bonus

Time : 12 mn 58 / Noël : Apologie de la consommation – Demos Kratos

 


 

Père Noël - Moto

Photo : pour illustration

 

 

On se souvient de l’appel lancé aux citoyens américains par Georges W. Bush au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 :

 

« Consommez, surtout, n’arrêtez pas de consommer. »

 

C’était une manière de rappeler que la vie ordinaire savait vite reprendre ses droits et que le mode de vie américain ne serait pas dérangé par cette brutale agression au cœur de l’empire.

 

Très bien. Mais c’était aussi une terrible révélation de la vraie nature de la société américaine et d’un de ses piliers. Si le rythme de la consommation ralentit, elle risque l’effondrement. Elle doit pousser toujours plus loin la logique économiciste, qui dévore l’existence.

 

Le Figaro

 


 

Et si nous revenions à des choses un peu plus simples et à des valeurs humaines plus que matérielles. Ça ne ferait de mal à personne et notre planète n’attend que ça !

 


 

Noël - Asie

Photo : pour illustration

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Noël

https://positivr.fr/comment-noel-est-devenu-une-orgie-hysterique-de-sucre-et-de-plastique-video/

http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/12/03/31002-20141203ARTFIG00170-fetes-de-noel-black-friday-soldes-quand-le-capitalisme-devient-fou.php

 

Article : Le Figaro / Positivr

 

Voir notamment :

Black Friday ou Orgie Consumériste ?

Thanksgiving Day : une célébration américaine bâtie sur le génocide des Amérindiens [Vidéos]

Black Friday – Cyber Monday : Nous avons le pouvoir de décider ce qui compte dans nos vies [Vidéos]

28 commentaires

  1. Ah non. Ce n’est pas la fête du soleil !!!!!
    J’y songe depuis quelques temps et je vais le faire : un blog sur les origines. Les Celtes (et les bouddhistes), célèbrent les changements de saisons. Tout est lié à la nature.
    La christianisation a mis ses fêtes religieuses dessus et ses églises sur les sites sacrés.
    Les américains n’y sont pour rien 😀 le solstice, c’était hier.
    Bonne journée 😘

    Aimé par 2 personnes

      1. La surconsommation, c’est l’oubli de nos racines. Quand tu connais l’origine d’une fête, tu ne cavales pas les boutiques.
        Quand tu respectes tes racines, tu consommes auprès des artisans, tu restes proche de la terre et tu confirmes l’expression « avoir les pieds sur terre ».
        C’est tout le problème de cette société : l’amnésie.

        Aimé par 2 personnes

      2. En général, nous sommes d’accord oui 😂.
        D’ailleurs je ne fais rien pour Noël de plus que d’habitude. Si le temps le permet, j’irai en randonnée.
        Je serai tranquille dans les bois pendant que les autres mangeront leur dinde devant leur sapin. Je ne précise pas sapin coupé et dinde d’élevage. Les mêmes iront peut être hurler contre la déforestation et la maltraitance animale dans 2 semaines.
        Si tu fais un tour des blogs, le sujet récurrent sont……les achats de Noël. Le cadeau pour faire plaisir à mémé bien emballé dans du papier pailleté qui va remplir les poubelles. Ne parlons pas des emballages…..
        Ramasser des feuilles mortes pour décorer la maison n’intéresse que moi.
        Dommage hein?

        Aimé par 1 personne

      3. Le miens est mauvais. Douleurs osseuses qui m’empêchent de dormir. Des brûlures dans l’estomac, au niveau du bassin aussi. Avec sécheresse oculaire.
        Je vais peut être supprimer le gluten. C’est le seul truc qui s’ajoute à mon alimentation l’hiver (gâteaux maison, biscottes…)

        Aimé par 1 personne

      4. À ce que je lis, tu n’es pas gâtée non plus. Certains symptômes que tu décris, font également partie de mon quotidien.

        Ménage toi et prends soin de toi Annawenn.

        J'aime

    1. Idem car il bouscule, réveille, etc… Et le tout avec une pointe d’humour.

      Pour ma part, je trouve ses interventions excellentes. Maintenant, je peux comprendre qu’il ne soit pas du goût de tous ou qu’il soit mal compris.

      Merci pour votre visite et commentaire.

      Aimé par 1 personne

  2.  » Le paon, l’autruche et les poulets.  »
    Un conte de bassecour trouvé sur Facebook et à écouter parce-que très bien lu ici : https://www.facebook.com/ElodiePouxHumoriste/videos/2463784027026399/?tn=C-R

    « Il était une fois en royaume de France
    Évoluant aux cotés de ses contemporains
    Un banquier jouvenceau, oui mais plein d ‘élégance
    Qui de son beau pays se rêvait souverain
    Commentaire : je ne vois pas de qui vous voulez parler…
    Son air benjamin, informel, bien élevé
    Plaisait aux citoyens, par la vieillesse lassée
    Sa rhétorique désuète, et puis tantôt farceuse
    Ravissait fort les nobles, et flattait bien la gueuse
    Et si jeune notre homme ne l’était qu’à moitié
    Il faut savoir qu’usée certes était sa moitié.
    Commentaire : ah, ah, ah ….
    Car se voulant moderne ne prenant point maîtresse
    Il épousa la sienne malgré sa vieillesse.
    Commentaire : oh ….
    Mais si la valeur n’attend point les années,
    Et bien que le jeune banquier ait la gouaille bien aisée,
    On ne s’improvise point chef d’un grand État
    Et bientôt cet enfant, cet angelot remarqua
    Que d’un noble ignorant, c’est la robe qu’on salue.
    On ne l’admira bientôt que d’un étron pas plus.
    Commentaire : ah, ah, ah ….
    Après l’avoir léché, ils le lâche et le lynchent
    Comme font souvent les hommes gâtés comme des enfants.
    Jupiter bientôt n’eut pas plus à leurs yeux
    Que l’aspect fatigué d’une simple corde à nœud
    Commentaire : ah, ah, ah ….
    Mais le jeune banquier, sûr de lui, plein de frime,
    Pour continuer à plaire à ses chers richissimes
    Pressa la populace tant et tant comme citrons
    Qu’elle en prit la couleur aussi celle des mignons
    Commentaire : ah joli , joli !
    Le jeune freluquet tout à ses réjouissances
    Ne remarquât pas la moindre différence.
    Heureux dans son palais, il est loin du tracas,
    Sa mégère dépensant son or à tour de bras.
    Commentaire : ah, ah, ah …. ou ! ou ! …
    Rien n’est pour elle trop beau, vaisselle, tissus, bibelot,
    Le peuple avait bien faim, elle leur tournait le dos.
    Ils s’offrirent mieux encore, le roi des animaux,
    Des daims, ils les appellent, ho, seigneur qu’ils sont beaux.
    Et pendant que le peuple assemblé dans les rues,
    Vers son précieux palais plein de rage se rue,
    Notre jeune banquier à l’égo invincible
    Qui de la bourse des pauvres s’était fait une cible
    Refuse encore d’entendre le grondement sonore,
    Comme celui d’une rivière quand de son lit elle sort.
    Aucun barrage n’y fait si elle est bien dehors.
    Et les poussins alors se mettent à crier,
    Empêchant les puissants dans leur couche de ronfler
    Mon roi faites les taire, par pitié, muselez-les
    Ils meurent de faim ils crient et nos nuits sont gâchées
    Commentaire : ah, ah, ah … hum ! Hun ! … ah, ah, ah ….

    Aimé par 1 personne

  3.  » Le paon, l’autruche et les poulets.  » suite :

    Commentaire : ah, ah, ah … hum ! Hun ! … ah, ah, ah ….
    Ho sire, regardez-les, leur piètre éducation
    Ne leur sert même pas à crever sans un son
    Mourrez chichement, dites, et mettez la sourdine
    Leur râle lorsqu’ils trépassent est une porte qui couine.
    Ils se tordent comme ils sont ridicules,
    ces illettrés ignoble dans la boue gesticulent
    Commentaire : ah, Je m’attendais à une autre rime … ce n’est pas grave !
    Réponse : une autre fois !
    Mes amis n’avez crainte, leur répond le rusé
    Ils leur arrive parfois un peu fort d’aboyer
    Mais ce sont mes moutons, mes agneaux, mon troupeau
    Ils finiront d’eux même par rentrer bien au chaud
    Mais voici maintenant qu’ils retournent les carrosses
    Et détruisent les maisons, deviendraient-ils féroces ?
    Alors le grand seigneur dans une allocution
    Le dos bien droit, tendu comme une institution
    Les mains pleines de doigts, bien à plat sur la table
    Commentaire : ah, ah, ah …
    Leur jeta quelques miettes avec un air aimable
    Croyant en faisant taire leur petit estomac
    Calmer aussi la rage dans leur cœur scélérat
    Je ne vous ai pas compris, je ne vous écoutais point
    Récita-t-il au peuple qui serrait les poings
    A renard endormi rien ne tombe dans la gueule
    Retournez au labeur je vous trouve bien veules
    Ha vous aimez la rose ? Supportez en l’épine
    Mais ne troublez donc point la quiétude citadine
    Commentaire : ah, ah, ah … hum !
    Dans notre ordre social chacun reste à sa place
    Vous voulez en changer ? Je vous ris à la face
    Cassez, cassez, cassez et nous reconstruirons
    Et je vous répondrais de la bouche de mes canons
    Vous voulez un discours ? Je peux en écrire cent
    Je peux même faire en sorte que vous m’aimiez quand je mens
    Je vous endormirai à grand coup d’entourloupe
    Car c’est tout une armée que je garde sous ma coupe
    Vous vous fatiguerez et rentrez aux champs
    Bien avant que je tremble pauvre petites gens.
    Il est vrai que le paon peut oser faire l’autruche
    Se pavaner gaîment tout en gâtant sa cruche
    Commentaire : ah, ah, ah … oh, oh, oh …
    Mais si un jour lassé comme le peuple citron
    Son armée de poulet abandonne le patron
    Alors le jeune souverain saura bien entendu
    Que même sur un trône en or, on est bien que sur son cul
    Commentaire : ah, ah, ah …
    L’injustice est une graine que plantent les puissants
    Et qui pousse sans peine dans les yeux de leurs enfants
    Elle leur apprend la haine et à serrer les dents
    Elle leur fournit le bois, le manche et même la lame
    Elle fait durcir leurs muscles et dévore leur âmes
    S’ils perdent des batailles
    Ils reviennent à la charge
    On les traite en racaille
    On s’étonne qu’ils enragent
    Donnez leur le bâton
    Ils relèvent le menton
    Opposez leurs des chars
    Ils reviennent plus tard
    Ils se tairont dix ans, vingt ans, trente ans peut être
    Mais toujours la révolte finit par renaître
    Regardez en arrière dans notre propre histoire
    Car c’est là que se cache les leçons et l’espoir
    Commentaire : oh là là, waouh ! …  »

    Source : https://www.facebook.com/ElodiePouxHumoriste/videos/2463784027026399/?tn=C-R

    Aimé par 1 personne

  4. A reblogué ceci sur L'actualité de Lunesoleilet a ajouté:

    A quelques heures du réveillon la Lune en conjonction au Noeud nord et au carré croissant Uranus, se défend d’entretenir un noël traditionnel et des décisions plus économique. Et Oui le Soleil arrive en conjonction Saturne qui lui-même en conjonction décroissante de Pluton. De nombreux renoncements ont été décidé pour fêter Noël. Il y a cependant un certain paradoxe entre l’esprit de Noël qui peut subsister Soleil/Saturne oblige et le côté non conformiste de la Lune/Uranus et le projet de nombreux de Gilets Jaunes qui avaient annoncés leurs désirs de passer Noël sur les ronds points.
    La préparation de ce réveillon de Noël, la Lune dans l’axe d’opposition Saturne et ensuite Pluton, peut montrer que l’esprit de famille peut avoir perdu momentanément de l’enthousiasme que l’on retrouvera lorsque la Lune formera au trigone de Mars et Chiron.
    Une action différé ?
    La conjonction Mercure/Jupiter carré Neptune peut se montrer déconcertante , d’un coeur n’ayant pas le goût de la fête ?
    Une tradition perdant pour un temps sa légitimité pour un combat anti-consommation ?, anti-gaspillage ?, anti-capitaliste ?
    Vénus conjonction Cérès peut vouloir defendre la préservation des dauphins, combattre le gavage des oies, canards, aura peut-être fait le choix de réduire sa consommation de déchets. Faire le choix du fait maison pour adopter une alimentation plus saine pour sa santé.
    A noël 2018, on sait ce que l’on ne veut plus et un premier pas , car avant de changer la société, il faut d’abord commencer a changer ces habitudes de consommation. …

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.