La surprenante résurrection de la rose de Jéricho [Vidéos]

Publié par

 

La sécheresse et la chaleur sont des menaces majeures auxquelles les plantes doivent faire face au cours de l’été. La rose de Jéricho, aussi nommée fleur de la résurrection, a trouvé une façon surprenante de remédier au problème.

 

 

Rose de Jericho - 3

Photo : pour illustration

 

 

La résurrection de la rose de Jéricho

La flore du désert est parfois surprenante. Originaire du Chihuahua, la rose de Jéricho est célèbre pour sa capacité à survivre malgré une absence presque complète d’eau. Cette propriété en fait une plante facile à cultiver. Sa principale particularité est qu’elle se plie et se déplie en fonction des précipitations, un spectacle grandiose, dont vous pourrez profiter dans ce timelapse.

 


 

Time : 2 mn 05 / [1]

 


 

Les plantes ont de nombreuses façons de survivre à la sécheresse

Certaines stockent l’eau dans leurs corps ou leurs feuilles, d’autres sont recouvertes de poils pour réduire l’évaporation ou encore réduisent l’activité de leur métabolisme. Quelques plantes s’autorisent à sécher, donnant l’impression de mourir.

 

La rose de Jéricho (Selaginella lepidophylla) appartient à ce type, et les botanistes l’appellent d’ailleurs « plante de la résurrection ». Lors des sécheresses, elle se vide presque intégralement de son eau et peut ainsi perdre jusqu’à 97 % de sa masse. Elle abandonne sa couleur verte et ses cellules entrent alors en état de stase, une sorte d’hibernation, maintenu jusqu’aux prochaines précipitations. Elle peut survivre ainsi plusieurs années.

 

En cas de fortes sécheresses, elle se détache de ses racines et se laisse portée par le vent dans des zones où les précipitations seront peut-être plus élevées. Lorsqu’elle est à nouveau plongée dans l’eau, ses feuilles s’ouvrent et reverdissent en quelques heures. On l’appelle la rose de Jéricho, en référence à la ville biblique du même nom, maintes fois ravagée au cours de l’histoire et toujours reconstruite.

 

La rose de Jéricho appartient aux sporophytes, elle ne produit donc pas de fleurs ni de graines mais se reproduit par spores. Si la culture de cette plante vous intéresse, sachez que vous pourrez facilement  en trouver sur Internet.

 


 

Time : 4 mn 17 / [2]

 


 

Rose de Jericho - 2

Photo : pour illustration

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Rose_de_Jéricho

https://fr.sott.net/article/22607-Resurrection-de-la-rose-de-Jericho-en-timelapse

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/botanique-video-fleur-resurrection-devoile-timelapse-54806/

 

Vidéo :

[1] Rose of Jericho – Sean Steininger / Vimeo

[2] Cette plante morte va ressusciter ! – ZAPPING SAUVAGE

19 comments

  1. Une plante tout à fait incroyable, étonnante et lorsque l’un de vos précédents articles parlaient de l’intelligence des fleurs, celle-ci en est un bel exemple si l’on se réfère à la capacité de survie dont elle fait preuve pour trouver de l’eau , voire même hiberner jusqu’à des jours plus arrosés. C’est le miracle de la nature !

    Aimé par 1 personne

  2. Très poétique, vraiment…
    C’est incroyable, car dans le dernier PDF que j’ai réalisé, il est démontré que les Trumpettes de Jéricho n’ont jamais retenti et encore moins fait tomber de murs, tout simplement parce que Jéricho n’était pas une place forte, et que cette ville n’était pas entouré de mur, ou de fortification…
    Dur, dur, pour les mythes et légendes…
    Sauf si l’on considère que cela relève de la croyance et non pas de la réalité !
    Jo

    Aimé par 1 personne

    1. Dans beaucoup de mythe et légende, il y a une certaine forme de vérité. Mais avec le temps, très souvent altérée ou déformée volontairement. On retrouve cela également dans de très anciens jeux où contes pour enfants. Pour Jericho, je ne puis me prononcer en toute objectivité car je n’ai pas assez de connaissance en la matière. Merci pour ces précisions Jo.

      J'aime

      1. Absolument, en fait, tout comme les légendes arthuriennes qui côtoient la réalité, les récits bibliques font de mêmes, simplement, certains ont voulu en faire paroles d’évangile…

        Alors qu’ils suffisaient d’admettre, comme le prouve Ezzat, Finkelstein, Silberman, Sand, Atzmon, Pappé et la liste est longue, que ces épopées empruntent autant à l’imaginaire, car certains faits avérés… Mais non, zont absolument voulu en faire une Loi d’Airin…

        Par exemple, il n’y a aucune archive officielle qui prouve le procès et la condamnation d’un certain Jésus de Nazareth… C’est ballot quand même, c’est le Prince de Hur, Judas, qui va être content… Bon curieusement, personne de parle du fait qu’il s’est pendu le jour de la crucifixion du Jésus, roi des Juifs…

        Aimé par 1 personne

      2. Je me souviens de l’Amocco Cadiz mais de la date exact… Je ne m’en souviens plus.

        16 mars 1978… Que représente cette date ?

        J'aime

      3. Juste que le 16 mars 1978, c’était la marée noire suite au naufrage de l’Amoco Cadiz.
        Et cette semaine, c’est le Grande America qui a fait naufrage menaçant les côtes de la Gironde et de la Charente Maritime d’une énorme pollution marine…

        Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.