Pourquoi dit-on « Allô » quand on répond au téléphone ? [Vidéos]

Publié par

 

Homme - Téléphone

Photo : pour illustration

 

 

Quand on décroche son téléphone, difficile de s’en empêcher. A peine l’appareil approché qu’un petit mot s’échappe de nos lèvres : « Allô » ! Mais pourquoi utilise-t-on cette expression ?

 

Le téléphone portable est devenu un incontournable, un objet du quotidien dont il est devenu difficile de se passer. Il est ainsi fréquent d’entendre des « Allô » résonner dans tout type d’endroit. Mais d’où vient ce réflexe ? Pourquoi dit-on « Allô » en décrochant son téléphone ? En réalité, l’origine de ce petit mot reste floue et plusieurs théories s’affrontent.

 

 

« Allô », un petit mot venu de l’inventeur du téléphone ?

Parmi les plus sérieuses, certaines hypothèses vont chercher du côté du créateur du téléphone. Mais là encore, il y a quelques zones d’ombre puisque l’origine de l’invention implique plusieurs scientifiques. Certains évoquent ainsi Thomas Edison, inventeur du phonographe et du télégraphe. Ce dernier aurait décroché en disant : « Hello ».

 

Malheureusement, les choses ne sont pas aussi simples puisque l’invention officielle du téléphone est-elle, attribuée à Graham Bell en 1871. Au moment de répondre, il aurait utilisé une vieille expression de marins : « Ahoy », qui était utilisée pour se saluer.

 

Toujours parmi les grands acteurs de la téléphonie, il y a Tivadar Puskas, l’inventeur hongrois de la centrale téléphonique. Il aurait dit dans sa langue maternelle : « Hallom », ce qui se traduit en français « Je vous entends ». Dans tous les cas, le mot aurait été un peu déformé pour donner le célèbre « Allô ».

 

 

« Allô » venu d’une vieille expression pour se saluer ?

D’autres théories suggèrent que l’utilisation du mot « Allô » remonte bien plus loin que la création du téléphone. Ainsi, elle pourrait remonter au 11ème siècle, époque à laquelle les bergers normands hurlaient « Halloo » pour rassembler leurs bêtes. Mais elle pourrait aussi provenir des marins britanniques qui se disaient « Hallow » pour se saluer.

 

Voilà un mystère qui ne trouvera donc peut-être jamais de réponse exacte. D’ailleurs, l’expression n’est plus aussi internationale qu’auparavant. Des pays lui préfèrent ainsi des mots plus en lien avec leur langue. Les Japonais par exemple, disent : « Moshi moshi » alors que les Italiens préfèrent dire : « Pronto ».

 


 

Time : 1 mn 40 / [1]

 


 

Time : 2 mn / [2]

 


 

Bruce Willis - Téléphone

Bruce Willis, film : Die Hard – Une journée en enfer (1995)

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Allô

https://www.maxisciences.com/telephone/pourquoi-dit-on-allo-quand-on-repond-au-telephone_art37200.html

 

Vidéo :

[1] Jacouille au téléphone – Les Visiteurs 2 – Viracocha / YouTube

[2] Dis-moi pourquoi on dit « allo » ? DMP #2 – Le Tatou / YouTube

31 comments

  1. Intéressants les articles de Aphadolie, comme toujours du reste! J’ai apprécié bien que non émargeant au troupeau. Je n’ai pas de téléphone mobile et n’en aurai jamais. Punkt Schluss. Et j’ajoute que si nous avons à la maison un téléphone fixe, c’est une obligation de la compagnie de satellites qui nous relie à Internet dans notre parc naturel du fin fond du monde… n’essayez pas de me contacter par ce moyen car je ne réponds jamais à la sonnerie. Rien ne presse et si vous avez des nouvelles importantes, envoyez-moi un e.mail. Cette suggestion moderne est juste pour ne pas passer pour un brontosaure croisé avec un tetradactyle car la vérité: J’aime mieux une carte postale ou une lettre manuscrite envoyées par la poste. Hé! Ce n’est pas interdit de rêver non?

    Aimé par 4 personnes

    1. Je vous remercie pour votre commentaire.

      Pour le téléphone portable, je vous comprends très bien. J’en possède un mais moins je m’en sers et mieux je me porte. Idem pour le téléphone fixe.

      Je supporte le PC car j’y ai travaillé plusieurs années mais c’est également tout juste.

      Je préfère nettement mes livres…

      Au plaisir de vous lire.

      Aimé par 2 personnes

  2. Allo Apha …..lol
    Moi : Que ce soit le portable ou le fixe , le N° du correspondant s’affiche , alors si c’est Manu par exemple , je dis  » salut bonhomme  » , sinon , je dis simplement  » oui  » !
    Parcontre , quand c’est moi qui appelle un N° inconnu , une administration etc… Là je dis  » Allo  »
    F.

    Aimé par 1 personne

  3. Idem , ( horreur ) , mais comme je vis seul ????? Mais comme je l’écris , portable ou fixe, le N° s’affiche ,alors c’est selon mon humeur …..( En plus , je ne sais pas vraiment pourquoi , mais maintenant je préfère envoyer un S.M.S)
    A bientôt
    F.

    Aimé par 1 personne

    1. Idem pour les SMS.

      Par contre, je sais pourquoi je ne supporte plus le téléphone… J’ai travaillé toute ma carrière professionnelle (à quelque chose près) dans les bureaux… Et cela a dû me marquer d’une manière ou d’une autre.

      Lorsque j’entends la sonnerie, j’imagine toujours le pire…

      J'aime

  4. Maintenant on voir sur l’écran qui vous appelle quand le téléphone sonne, cela permet de personnaliser l’interjection qui salue cette arrivée dans votre bulle. Souvent je dis  » Yesse ? « 

    Aimé par 1 personne

      1. De mon côté, j’ai installé une application qui rejette tous les numéros masquées, inconnus de mon répertoire ainsi que les spams, etc…

        J'aime

  5. Je me demande quand même si ce mot « allô » n’est pas tout simplement dérivé de l’allemand « hallo » (qui signifie « salut ! » et « allô ») ou de son équivalent anglais « hello »…
    Et comme on a la manie de franciser la plupart des mots qu’on pique à nos voisins, on l’a écrit « allô »…

    Mais bon je me trompe peut-être du tout au tout !

    Aimé par 1 personne

      1. Oui mais plusieurs hypothèses sont émises, alors que je pense que la bonne est la plus simple…
        Pourquoi dit-on « allô » : parce que c’est le « hello » anglais ou le « hallo » allemand qui a été francisé, ça ne vient pas, selon moi, des bergers ou des marins ou que sais-je…

        Aimé par 2 personnes

      2. « Pronto » signifie également « prêt » en italien. Peut-être veulent-ils dire, quand ils décrochent le téléphone, qu’ils sont « prêts » à écouter leur interlocuteur… ^^

        Aimé par 2 personnes

  6. Très bon débat sur le blog d’Aphadolie!
    Une histoire: L’humoriste helvétique Jack Rollan était correspondant à Paris pour un journal genevois dans lequel il tenait une chronique chaque semaine. Il s’insurgeait au sujet du manque de respect des réceptionnistes des années 60 qui n’annonçaient jamais le nom de leur entreprise, une annonce pourtant agréable avant de commencer une requête, surtout pour dissiper le doute en cas de faux numéro…
    Jack Rollan se révoltait contre la mode de l’époque: « ALLO OUI J’ÉCOUTE! ». Il ajoutait justement la suite inutile de l’entretien: « Bonjour. Je suis bien en ligne avec l’entreprise ‘Tartempion’? Fâché il avait décidé d’appeler un Ministère concerné pour se plaindre. Annonce de la téléphoniste… oui vous avez gagné… vous pouvez revenir en deuxième semaine: Allo oui j’écoute!

    Aimé par 1 personne

      1. Bonne occasion pour relire mon texte du 20/10/2017 sur ce blog!

        Authentique : J’ai appris à téléphoner !
        20/10/2017 ~ AKIMISMO ~ MODIFIER « AUTHENTIQUE : J’AI APPRIS À TÉLÉPHONER ! »
        Je n’écris ni pour la postérité ni pour qu’on m’encense de mielleuses (j’allais dire fielleuses) félicitations. Non, définitivement ! Qu’on soit clair. Le retraité que je suis a cessé depuis pas mal de temps de courir après la vie et se contente de jouir (je dis bien jouir dans le sens large du terme !) de sa paisible existence. L’écriture est une activité ne demandant pas trop de dépenses calorifiques, elle est gratifiante et c’est une forme d’expression artistique. Certains de mes amis font des vidéos, font des photos, font les bistros, du golf, de la belotte, que sais-je…moi j’écris ! C’est vrai que je passe beaucoup de temps au clavier. C’est probablement ce qui a provoqué la réaction de mon épouse : « Pourquoi continues-tu à parler dans le désert ? » ! Du reste je ne sais pas ce qui la perturbe le plus : trop d’affection pour la « machine à écrire » et pas assez de « cocoles » ? Il va peut-être falloir revoir un peu mon emploi du temps sur le plan matrimonial. Attends chérie… j’arrive, n’éteins pas tout de suite la lampe de chevet !

        Il y a plusieurs manières de communiquer et la mienne peut paraître compliquée à ceux qui ne sont pas tombés dans la marmite épistolaire. C’est ma façon de ‘cultiver un autre réseau social’. D’autres sont devenus des accrocs au téléphone ou à Facebook… pas moi !

        Et pourtant j’ai appris à téléphoner à l’école primaire de mon village. Oui, vous avez bien lu : j’ai appris à téléphoner ! Je pense que nous sommes peu nombreux à pouvoir revendiquer ce genre d’apprentissage non ? J’avais 9 ou 10 ans, les PTT venaient en classe avec des caisses de matos et tiraient une ligne provisoire depuis l’épicerie qui avait un téléphone. C’était dans les années 50 et le cours commençait par une docte information sur la manière de tenir le bigophone et de composer le numéro sur le cadran tournant en le laissant bien sûr revenir à son point de départ sans le forcer. On insistait sur la concision et la clarté de parole nécessaires au bon fonctionnement de ce nouveau moyen de communication. Puis nous avions le droit d’appeler un numéro de notre choix. Je me souviens avec une rage rétrospective que je n’avais pas été en mesure de trouver une seule connaissance ou parenté dotée de ce qui allait devenir la plaie virale de notre XXIème siècle, surtout sous forme mobile ! Est-ce de cette époque que je trimbale une aversion chronique pour l’invention d’Alexander Graham Bell en 1876? Donc je vais persévérer dans la voie littéraire (quel mot prétentieux !) même si mes états d’âme doivent passer par une carte SIM pour traverser l’éther…

        Je précise que cette anecdote concerne un pays où en 1959 déjà les derniers centraux téléphoniques manuels furent abandonnés au profit de systèmes de connexion entièrement automatisés. Même dans les villages les plus reculés. Alors que d’autres pays en étaient encore au « Vous pouvez me passer le 22 à Asnières? »

        Aimé par 1 personne

      2. Merci pour votre commentaire.

        Pour le ’22 à Asnières’ ne s’agissait-il pas d’un sketch de l’humoriste Fernand Raynaud (désolé pour l’orthographe du nom s’il y a erreur).

        J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.