Résumé SOTT – Septembre 2020 : Changements Météorologiques Extrêmes [Vidéo]

Publié par

Time : 24 mn 40 / [1/1]

 


 

Septembre 2020

 

 

Conditions météorologiques extremes

 

 

Un hiver prolongé, des inondations généralisées, des incendies de forêt dévastateurs, des cultures endommagées, des tempêtes tropicales « zombies » [qui redeviennent tempêtes tropicales après avoir été déclassées en système de basse pression post-tropicale comme Paulette, par exemple – NdT], et des ouragans records se sont précipités sur le mois de septembre.

 

Les exceptionnelles pluies de mousson ont continué à battre des records, affectant des millions de personnes à travers l’Asie du Sud et de l’Est. Le mois de septembre offrait auparavant un temps clair, les risques de pluie étaient moindres et les températures plus agréables… mais c’est dorénavant tout le contraire qui se produit : nous assistons à de fortes inondations, à un froid inhabituel et à des chutes de neige hors saison.

 

La tempête subtropicale Alpha, qui s’est abattue sur la côte portugaise et sur certaines régions de l’Espagne, a été le premier événement de ce type à être enregistré depuis le début des relevés météorologiques. Des plages entières ont été dévastées par la montée rapide du niveau de la mer, les zones côtières ont été fortement inondées et des vents allant jusqu’à 100 km/h ont été enregistrés dans certaines régions intérieures.

 

Plus de cent personnes ont été secourues et cinq cent mille habitants se sont retrouvés sans électricité lorsque l’ouragan Sally a entraîné la chute des lignes électriques dans certaines parties de la Floride et de l’Alabama. Les compagnies d’assurance ont estimé le coût des dommages dans la région de la côte du Golfe entre un et trois milliards de dollars. Et tandis que ce secteur se remettait à peine de Sally, la tempête tropicale Beta provoquait des inondations soudaines sur les côtes du Texas, de la Louisiane et du Mississippi.

 

Si l’ouragan Delta devait frapper la côte américaine du Golfe du Mexique [ce qu’il a depuis fait – NdT], cette saison des ouragans battrait le record du plus grand nombre de systèmes nommés à toucher les États-Unis en une seule année, surpassant la saison historique de 2005, qui en comptait sept.

 

En Asie, la tempête tropicale Noul a causé des dégâts considérables au Vietnam, au Laos, au Myanmar, au Cambodge et en Thaïlande, entraînant le déplacement de milliers de personnes et la mort pour au moins dix d’entre elles.

 

Pour Istanbul en Turquie, septembre fut une combinaison destructrice mêlant violente tempête de grêle, pluies torrentielles, trombe d’eau et crues soudaines.

 

L’hiver devient la « nouvelle normalité ». L’automne dans l’hémisphère nord et le printemps dans l’hémisphère sud font désormais place à des températures plus froides et à des chutes de neige hors saison.

 

Septembre a déposé de la neige fraîche dans les Dolomites et les Pyrénées ainsi qu’en Scandinavie. La Russie et la Chine, ainsi que les États-Unis et le Canada ont également reçu leur lot de neige précoce. L’Australie et la Nouvelle-Zélande ont quant à elles été touchées par des chutes de neige tardives. Enfin, la neige est tombée dans des régions où elle est habituellement absente.

 

De nombreux pays du monde ont fait ce mois-ci état de pertes massives de récoltes dues aux inondations, à la grêle, à la neige et même à des cendres volcaniques. Les gouvernements accordent trop d’attention à un ennemi imaginaire et sont incapables de voir les ravages dans le magasin de porcelaine commis par l’éléphant.

 

Par ailleurs, on note une augmentation continue d’échouage de baleines et de dauphins, ainsi que des morts massives d’oiseaux, ce qui suggère un déplacement des pôles magnétiques et une diminution de l’intensité de la magnétosphère terrestre, qui constitue une autre conséquence du minimum solaire.

 


 

Extended winter, widespread floods, raging wildfires, damaged crops, zombie tropical storms, and record hurricane downfalls for September.

 

Excessive monsoon rains continued breaking records, affecting millions of people across South and East Asia. September used to bring clear weather with less chance of rain, and more pleasant temperatures… but we are seeing quite the opposite: heavy floods, cold, and unseasonable snow.

 

Subtropical storm Alpha, which barreled along the Portuguese coast and through some parts of Spain, was the first event of its kind to be registered since weather records began. Entire beaches were consumed by rapid rises in sea levels, coastal areas got heavy floods, and winds of up to 100km/h were registered in some inland locations.

 

Over 100 were rescued and 500,000 residents were left without power as Hurricane Sally brought down power lines in parts of Florida and Alabama. Insurance companies have put the costs of damage in the Gulf Coast region between $1 billion and $3 billion. And while the Gulf Coast was still recovering from Sally, tropical storm Beta caused flash flooding in the coasts of Texas, Louisiana, and Mississippi.

 

If hurricane Delta had hit the US Gulf Coast, this hurricane season would break the record for the most land falling named systems in the US in a single year, surpassing the historic 2005 season, which had seven.

 

In Asia, tropical Storm Noul caused widespread damage in Vietnam, Laos, Myanmar, Cambodia, and Thailand, thousands were displaced, and at least 10 died.

 

And Istanbul, Turkey got a destructive combo this month with severe hailstorm, heavy rains, a waterspout, and flash floods.

 

Winter is becoming the ‘new normal’. Autumn in the Northern hemisphere and Spring in the southern are giving way to colder temperatures and unseasonable snow.

 

September has left fresh snow in the Dolomites, Pyrenees and up in Scandinavia; early snow in Russia, and China, as well as in the US, and Canada. And late snowfalls in Australia and New Zealand. Snow has been falling in areas where it’s not usually seen.

 

Many counties around the world reported massive crop losses from floods, hail, snow, and even volcano ashes this month. Governments are paying too much attention to an imaginary enemy not seeing the elephant wreaking havoc in the room.

 

Beached whales and dolphins, as well as mass dead birds continue to increase, something that could point out to a magnetic pole shift and waning magnetosphere, another consequence of the solar minimum.

 


 

Source :

https://fr.sott.net/article/36169-Resume-SOTT-des-changements-terrestres-Septembre-2020-Conditions-meteorologiques-extremes-revolte-de-la-planete-et-boules-de-feu

 

Article :

Les Éditeurs / Sott.net

 

Vidéo : 

[1] SOTT Earth Changes Summary – September 2020: Extreme Weather, Planetary Upheaval, Meteor Fireballs – Sott Media / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.