Ces crises d’angoisse qui nous paniquent

Publié par

Part 1

 

Part 2

 


 

La crise d’angoisse

L’attaque de panique est une des manifestations possibles des troubles anxieux. C’est une crise d’angoisse aiguë qui apparaît de façon brutale et qui dure de quelques minutes à quelques heures.  La personne va ressentir une peur intense (de mourir, de devenir fou), une sensation de danger immédiat et des sensations physiques désagréables (palpitation, sueurs, tremblements, douleurs thoraciques, etc).

Les symptômes physiques qui accompagnent l’attaque de panique vont être plus ou moins spectaculaires et vont alimenter et aggraver la peur ressentie par la personne qui a l’impression de perdre totalement le contrôle.

 

Causes

Les mécanismes de la crise d’angoisse ne sont pas très bien connus, mais ils font interagir de nombreux facteurs d’ordre biologique, psychologique, génétique, et cardio-respiratoire.

Selon certaines théories, il s’agirait d’une réaction inappropriée ou excessive au stress.

Ainsi, différentes situations de peur et d’angoisse (dont celle de ne plus pouvoir respirer) peuvent déclencher l’hyperventilation, qui peut elle-même engendrer certains symptômes, en particulier les vertiges, l’engourdissement des membres, les tremblements et les palpitations.

À leur tour, ces symptômes aggravent la peur et l’anxiété. Il s’agit donc d’un cercle vicieux qui s’auto-entretient.

Enfin, des recherches ont montré que l’administration de certaines substances (lactate de sodium, dioxyde d’azote,…) agissant sur la régulation de certains neurotransmetteurs déclencherait des attaques de panique.

 

Troubles associés

Dans le cadre du trouble panique, on retrouve principalement des troubles psychopathologiques associés. Toutefois, il est difficile de savoir si c’est l’apparition du trouble panique qui va entraîner ces troubles ou si la présence de ces troubles conduira la personne à développer un trouble panique.

D’après certaines études, les principaux troubles psychologiques associés au trouble panique, sont :

– La dépression.

– La phobie sociale (anxiété induite par des situations sociales).

– Un trouble de l’anxiété généralisé (TAG).

– Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

– Un trouble de stress post-traumatique (anxiété induite par un traumatisme).

 

Évolution et complications possibles

L’anxiété et les attaques de panique ne sont pas graves en tant que telles, mais elles peuvent être impressionnantes, voire traumatisantes, pour la personne atteinte et son entourage.

Certaines personnes vont développer ce qu’on appelle une anxiété anticipatoire c’est-à-dire qu’entre deux crises d’attaque de panique, elles vont vivre dans la crainte de subir de nouveau une attaque de panique. Cette crainte de voir l’attaque de panique réapparaître n’importe où, n’importe quand peut entraîner une baisse importante de la qualité de vie de la personne.

Certains troubles psychiatriques (agoraphobie, dépression) peuvent apparaître secondairement à la répétition des attaques de panique. La crainte d’être envahi par une nouvelle attaque dans un lieux public sans possibilité d’être secouru peut induire de nouvelles peurs comme la peur de sortir, d’être en présence d’inconnus ou de participer à des activités sociales ou professionnelles diverses.

Enfin, chez certaines personnes, la fréquence des crises est très élevée (plusieurs par jour), on parle alors de trouble panique. Le risque de dépression, de pensées suicidaires, de passage à l’acte suicidaire, d’abus de drogues ou d’alcool est accru en cas d’attaques de panique fréquentes.

Cependant, avec une prise en charge adéquate, il est possible de maîtriser cette angoisse et de réduire la fréquence des crises.

 

Les troubles physiques

Ces troubles peuvent varier d’une personne à l’autre et d’une attaque de panique à l’autre. Ces sensations physiques désagréables vont augmenter l’angoisse et les peurs ressenties par la personne créant ainsi un véritable cercle vicieux.

Dans tous les cas, il faut consulter son médecin qui est le seul à pouvoir distinguer ces troubles d’une affection somatique (asthme, troubles cardiaques, etc) qui peut comporter des symptômes anxieux.

Les principaux symptômes physiques sont :

– Des palpitations cardiaques.

– Une augmentation du rythme cardiaque (tachycardie).

– Une gêne respiratoire avec une sensation d’étouffement.

– Des douleurs ou une gêne dans la poitrine.

– Des tremblements ou secousses musculaires.

– Des malaises, étourdissements, vertiges.

– Des démangeaisons.

– Une vision floue.

– Des sifflements ou bourdonnements dans les oreilles (acouphènes).

– Des douleurs dans le bas ventre.

– Des nausées, des vomissements, des diarrhées.

– Des sueurs, des frissons, des bouffées de chaleur.

 

Les troubles psychiques

Les troubles psychiques sont dominées par des pensées catastrophiques nourries par les symptômes physiques et la sensation de perte de contrôle ressentie par la personne. Parmi les peurs les plus fréquentes accompagnant l’attaque de panique, on peut citer :

– La peur de s’étouffer.

– La peur de s’évanouir.

– La peur d’avoir un malaise cardiaque.

– La peur de devenir fou.

– La peur de mourir.

 

Afin de lutter contre ces peurs, la personne va adopter des comportements différents. Certaines personnes vont fuir rapidement le lieu dans lequel elles se trouvent en tentant de dissimuler l’expérience éprouvante qu’elles sont en train de vivre. D’autres seront comme sidérées, incapables de bouger.

 


 

Source :

http://www.passeportsante.net/fr/Maux/Problemes/Fiche.aspx?doc=attaque_de_panique_pm

 

4 comments

    1. Tout à fait. C’est un réel problème de société.

      Et si je ne me trompe pas la France serait l’un des plus gros consommateurs d’anxiolytiques…

      Et pour reprendre ta phrase : « On n’est pas fous..mais on vit dans un monde de fous ! »,

      …Tout est là en fait… Nous vivons dans un monde de folie !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s