Royaume-Uni : Le système de santé est au bord de la faillite

Publié par

Time : 2 mn 33

 


 

Royaume-Uni

 
Royaume-Uni - Le système de santé - 4

 

Le système de santé est au bord de la faillite

 

 

 

Pour le système de santé britannique, les résultats d’examen sont mauvais. Depuis 2010, les coupes dans les dépenses de santé auraient causé 120 000 décès supplémentaires. En cause : le manque d’infirmiers, qui entraînerait 100 décès de plus par jour.

« Certains soirs, je rentre de service bouleversée car un de mes patients est mort de façon horrible, seul, parce que je n’étais pas là pour l’accompagner. », raconte une infirmière britannique.

 

Royaume-Uni - Le système de santé - 2

 

Un hiver qui s’annonce catastrophique

Pour le NHS (National Health Service), l’hiver à venir s’annonce comme le pire : urgences saturées, consultations en plein couloir, des semaines avant d’avoir un rendez-vous avec un généraliste. Le budget du NHS dépend du contexte économique global, agité par le Brexit. Les partisans du Brexit ont fondé leur campagne sur un meilleur financement du NHS, un argument qui a fait mouche auprès des électeurs. Mais le Brexit voté, le gouvernement n’a toujours rien fait pour le système de santé du pays. Pire, le Brexit fait fuir les infirmiers et médecins européens, dont dépend le NHS. Pour Lune Uriz, infirmière espagnole et qui travaille au Royaume-Uni depuis cinq ans, le choix est fait : elle a décidé de quitter le pays. Cette baisse d’effectif très qualifié est une bombe à retardement pour le NHS. Depuis un an, le nombre de candidatures de candidats européens aux postes d’infirmiers a baissé de 89%.

 

Royaume-Uni - Le système de santé - 3

 

 


 

Source :

https://www.nhs.uk/pages/home.aspx

https://fr.wikipedia.org/wiki/National_Health_Service

https://mobile.francetvinfo.fr/monde/royaume-uni/royaume-uni-le-systeme-de-sante-est-au-bord-de-la-faillite_2480441.html

7 comments

  1. L’année dernière, on a eu un problème de rongeurs. À la blague, j’avais nommé l’un d’eux, Margaret Thatcher. Je ne sais pas si c’est drôle. J’aime bien la chanson de Renaud, Miss Maggie. À défaut d’en pleurer, c’est mieux d’en rire.

    Aimé par 1 personne

  2. C’est exactement ce qui se passe ! Pour vivre dans le pays et avoir eu affaire au système de santé, j’ai vraiment pu constaté des énormes problèmes et beaucoup d’incompétence aussi. Les sources de ce problème sont nombreuses. La gestion, le système en lui-même qui fonctionne à plusieurs vitesses, ainsi une énorme différence entre le public et le privé. Et même dans ces secteurs, des différences existent. Quant au système dentaire, c’est une catastrophe. Les trois-quarts des Anglais ont beaucoup de dents en moins, car ils n’ont pas les moyens financiers pour aller chez le dentiste, les coûts sont beaucoup trop chers et surtout très mal remboursés. D’ailleurs d’une manière générale, les taux de remboursement ne sont pas alignés en fonction des villes, des régions et des établissements médicaux en eux-mêmes. Et ils sont très bas également. Un autre problème, les études de médecine sont là, mais les salaires par la suite ne suivent pas. Donc, les médecins anglais quittent le pays pour aller travailler ailleurs. En échange, l’Angleterre recrute des étrangers qui ne sont pas forcément convenablement formés. Dans tous les hôpitaux, cliniques et autres de ma région, privés comme publics, les médecins sont majoritairement indiens, viennent ensuite les Africains, les Sud-Africains et les Polonais. Petites anecdotes personnelles. Je suis allée dans un centre médical (équivalent de nos cliniques mais plus genre complexe, si tu vois ce que je veux dire…) pour un simple problème de peau. Le médecin qui m’a reçu m’a tout simplement demandé de regarder avec lui sur Internet pour choisir mon médicament. Super ! Une autre fois, dans un autre centre, le médecin m’a demandé de payer avant la consultation, consultation qui ceci dit s’est transformé en discussion. Il ne m’a ni pris ma tension, ni regarder quoi que ce soit. Je suis restée assise sur la chaise tout du long. Et j’en aurai encore bien d’autres à raconter, entre celui qui te reçoit en lisant le journal et d’autres qui t’envoient l’infirmière, parce qu’ici les infirmières font les consultations, etc. Un autre gros problème. Ici les médecins de « famille » n’existent pas. Tu n’es absolument pas suivi par le même médecin. Ce qui fait qu’à chaque fois que tu consultes, tu répètes encore et encore ton parcours médical. Ton dossier patient n’est pas mis à jour comme il le faut et quand il le retrouve… Sans compter par dessus le marché que le prix des consultations diffère, de 45 à 125 £, et remboursé qu’à moitié. Et tu veux un certificat médical pour le travail, tu payes 20 £ en plus, car le certificat médical n’est pas obligatoire, il est en option et ce pour l’ensemble du système de santé. En résumé, si tu es riche, tu peux oser espérer être relativement bien pris en charge. Si tu es pauvre, je te laisse imaginer…


    https://polldaddy.com/js/rating/rating.js

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton témoignage Christine. C’est totalement affligeant. Tu choisis donc ton médicament sur le Web… C’est la paupérisation à vitesse grand V. En France comme tu le sais, c’est également tout le système qui s’écroule ; lentement mais sûrement. Je me souviens enfant voir même jeune adulte, de dispensaire de quartier. C’est fini maintenant. Les praticiens qui le peuvent, quittent également l’hexagone… Pour les soins dentaires et ophtalmologiques… Hors de prix. Comme tu le dis, si tu as les moyens financiers, pas de soucis mais dans le cas contraire…

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s