Expérience sociale : Comment naît une norme sociale et sommes-nous si influençables ? [Vidéo]

Publié par

 

Gens assis

 

 

Comment naît une norme sociale ? Sommes-nous si influençables ? Une caméra cachée folle et géniale de Brain Games refait surface et nous interroge.

 

Voici une vidéo particulièrement étonnante. Celle-ci présente une expérience sociale réalisée en caméra cachée dans le cadre de l’émission Brain Games sur le National Geographic Channel.

 

Pour cette expérience, un groupe de complices est installé dans une salle d’attente. À chaque retentissement d’un « bip », le groupe se lève et se rassoit. Rapidement, ils sont rejoints par une femme qui s’apprête à être piégée.

 

Tout d’abord perplexe, la jeune femme va rapidement se conformer aux actions du groupe… et ce n’est pas tout.

 


 

Time : 3 mn 39 [Vostvfr]

 


 

Au bout de 3 sonneries, alors qu’elle ne sait absolument pas pourquoi elle le fait, la jeune femme se met à se lever avec le reste du groupe. Cela ne vous arriverait sans doute jamais, non ? Et pourtant…

 

La vidéo prend alors une tournure encore plus hallucinante. Au fur et à mesure, les complices sont appelés un par un et quittent la salle. Ceux qui restent continuent leur manège… jusqu’à ce que la femme se retrouve seule, toujours filmée. Une nouvelle sonnerie retentit et la femme continue de se lever et se rasseoir !

 

Brain Games - 1

 

Étonnant ? Et ce n’est pas tout.

 

Que se passerait-il si une nouvelle personne arrivait sans avoir eu connaissance de l’histoire ? C’est exactement ce que montre la suite de la vidéo avec l’arrivée d’un inconnu prêt à se faire piéger à son tour. Tout d’abord surpris par le comportement de la jeune femme, il l’interroge : « Mais pourquoi vous vous levez à chaque sonnerie ? »

 

Brain Games - 2

 

La réponse est géniale : « Tout le monde le faisait, alors j’ai pensé que c’était ce qu’il fallait faire. »

 

Nouvelle sonnerie… BINGO ! Les deux se lèvent en chœur ! Comme si cette explication était en fait tout à fait suffisante. « Bah oui, tout le monde le fait. »

 

Les équipes de l’émission, n’en croyant pas leurs yeux, ont décidé de laisser les caméras tourner. Au fur et à mesure que des nouveaux patients entraient dans la salle, ceux-ci se mettaient à leur tour à reproduire le comportement de la jeune femme.

 

Brain Games - 3

 

La fin de la vidéo montre comment un « rebelle », qui était resté longtemps perplexe face aux actions des autres membres présents dans la salle d’attente, a quand même fini par se conformer au reste du groupe passé un certain temps.

 

Brain Games - 4

 

Une vidéo qui pose deux questions : Pourquoi ? Et… ne serions-nous que des moutons ?!

 

D’après le professeur Jonah Berger, de l’Université de Pennsylvanie, il s’agit tout simplement d’apprentissage social face à la pression du groupe et son influence sociale. Une tendance qui commence dès le plus jeune âge et qui fait que lorsque nous voyons les membres d’un groupe réaliser une tâche particulière, notre cerveau n’a qu’une envie… faire pareil !

 

C’est un comportement qui nous permet d’éviter de nous sentir exclus face à la norme sociale. En décidant de « faire pareil » que les autres… on se sent mieux, d’avantage « conforme » et à notre place.

 

Une tendance comportementale qui nous a permis, en tant qu’espèce, de nous socialiser… mais qui peut aussi parfois être à l’origine de la prise de mauvaises habitudes et même des pires horreurs de l’histoire.

 

Alors soyons vigilants et posons-nous la question : ce que nous faisons, croyons ou pensons : est-ce le résultat d’une réflexion profonde ? Ou simplement le fruit d’un simple mimétisme dicté par « les autres » ? Une expérience sociale intéressante en tous cas !

 


 

Troupeau - moutons

 


 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Influence_sociale

https://positivr.fr/bain-games-camera-cachee-influence-du-groupe/

https://fr.sott.net/article/28724-Jeu-de-l-esprit-Comment-nait-une-norme-sociale-et-sommes-nous-si-influencables

24 comments

  1. Cet article outre du fait que ça m’a fait rire,il m’a aussi aidé à réfléchir.C’est vraie et c’est aussi pour cette raison que parfois il ne faut pas se demander “Ce que vont penser les autres si je fais ceci ou cela”J’ai bien aimé ton article.Formidable😊

    Aimé par 1 personne

    1. Je leur répondrai qu’il faut s’intéresser au fond de la problématique et non pas au ‘superficiel’ que représente la vidéo. Tout comme la séquence de ‘I comme Icare’. C’est un film, certes. Mais le fond est là, mesuré, pesé et quantifié…

      Aimé par 1 personne

  2. J’avais vu cette expérience sur le web et j’avais halluciné aussi! C’est incroyable notre comportement d’imitation, c’est comme, lorsqu’une personne est en détresse dans la rue, il faut que une personne se dévoue pour venir en aide pour que, très vite un attroupement d’individus arrivent! Si personne ne dit rien, personne ne vient en aide!

    Aimé par 2 personnes

  3. Moi d’abord j’aurais probablement mis longtemps à remarquer que les gens faisaient ça, j’aurais demandé pourquoi, l’explication ne m’aurait pas convaincu, et ensuite j’aurais demandé aux autres s’il leur est venu à l’idée de tester de ne pas le faire pour «voir ce qui se passe».
    Après j’aurais eu très honte de m’afficher en ne le faisant pas, peut-être, mais je crois que je serai resté assis dans mon coin quand même tant que personne ne me fait chier.
    Après je suis presque sûr qu’il y aurait eu des gens pour venir me dire «gna gna gna c’est pas bien de rester assis, il faut se lever quand ça sonne, tu te rends pas compte, c’est impoli, il faut respecter les consignes, gna gna gna les jeunes de nos jours n’ont plus aucun respect, gna gna gna moi j’ai pas envie de le faire et je le fais quand même alors toi aussi tu dois le faire gna gna gna»
    Bon après dans la nature c’est utile, ça permet d’avoir un comportement ordonné face à un prédateur, de façon à ce que les nouveaux dans la horde captent quoi faire rapidement pour se protéger en apprenant par mimétisme des plus expérimentés la stratégie martiale qui fonctionne.
    Mais en société c’est vrai que c’est potentiellement buggué comme stratégie d’adaptation, parce que ça pousse à reproduire des comportements inutiles. C’est un peu comme les gènes inexprimés remarque, ça a potentiellement l’utilité de permettre une adaptation mais d’un point de vue ressources ça gaspille des ressources, ce serait bien que ces mèmes deviennent plus rapidement inexprimés, ont dirait le petit doigt de pied chez les humains, génétiquement ça sert à rien (askip) mais comme ne pas en avoir ne permet pas d’avoir plus de bébés c’est resté après sélection.
    Bref je dirais que c’est juste un putain de bug de la sélection mémétique.

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.