Chute catastrophique du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale [Vidéos]

Publié par

 

Classe - 1

Pour illustration

 

 

Entre « professeurs formatés idéologiquement » et « niveau scolaire abyssal », Anne-Sophie Nogaret dépeint à Sputnik une situation catastrophique pour l’Éducation nationale. Professeure de philosophie et auteure du livre-choc « Du mammouth au Titanic, la déséducation nationale », elle lance un cri d’alarme, à l’heure où le Bac 2019 a tout d’un fiasco.

 


 

« C’est une folie qui commence à se voir. Mais les problèmes viennent de loin. »

 


 

Cela fait plusieurs années qu’Anne-Sophie Nogaret alerte sur l’état de l’École française. En 2017, la professeure de philosophie publiait « Du mammouth au Titanic, la déséducation nationale », aux éditions L’Artilleur. Dans cet ouvrage, remarqué à sa sortie, Anne-Sophie Nougaret décrivait une école en perdition, où règne une « bienveillance soviétique » envers des élèves-rois dont le niveau aurait chuté de manière cataclysmique ces dix dernières années.

 


 

Time : 37 mn 34 / [1]

 


 

Des propos qui ont, deux ans plus tard, un écho particulier à l’heure où le Bac version 2019 est le plus mouvementé depuis des décennies, entre grève des professeurs et des surveillants, rétention de copies, irrégularités et polémiques en tout genre. Sputnik France a reçu Anne-Sophie Nogaret afin qu’elle nous parle de son expérience. Selon elle, le fiasco du Bac 2019 n’est que l’aboutissement de décennies de laxisme qui ont vu la dévalorisation progressive de l’exigence intellectuelle sous fond de crise autoritaire et de formatage idéologique. Entretien explosif sur « la dictature de l’égalitarisme et du nivellement par le bas ».

 


 

Classe - 2

Pour illustration

 


 

Bonus vidéo : Anne-Sophie Nogaret est professeur de Philosophie. Elle a publié l’an dernier « Du Mammouth au Titanic ». L’auteur revient sur le naufrage d’une éducation nationale.

 

Time : 16 mn 26 / [2]

 


 

Classe - 3

Un temps révolu / Pour illustration 

 


 

« Ecole antique où l’on s’entretenait de philosophie. Ecole moderne où l’on discute de football. »

 

 

Ambrose Bierce (1842-1914), écrivain et journaliste américain

 

Extrait « Le Dictionnaire du diable » (1911)

 


 

Anne-Sophie Nogaret

 


 

Source :

https://fr.sputniknews.com/france/201907101041635407-chute-catastrophique-du-niveau-scolaire-en-france-une-prof-torpille-leducation-nationale/

 

Vidéo :

[1] «Chute catastrophique» du niveau scolaire en France : une prof torpille l’Éducation nationale – Sputnik France / YouTube

[2] Anne-Sophie Nogaret : « La salle des profs est un mur des lamentations » – La Ruche Média TV / YouTube

 

Ouvrage :

Du Mammouth au Titanic: La déséducation nationale – Anne-Sophie Nogaret / éditions L’Artilleur

10 commentaires

  1. Je ne voudrai pas passer pour la  » mamie râleuse et d’un autre temps  » mais ce ne sont certes pas les téléphones portables où l’on envoie des messages codés qui tue l’orthographe, les réseaux sociaux où l’on s’exprime la plupart du temps de façon vulgaire, le manque total d’envie de prendre un livre et de lire, de connaître nos grands auteurs ou l’histoire, la géographie, la musique  etc…. qui vont remonter le niveau scolaire. A cela s’ajoute que ce beau métier de maître ( ou maîtresse d’école ), de professeur ne fait plus rêver personne, même leur formation n’est plus ce qu’elle était – C’est très triste d’ailleurs car enseigner est un métier magnifique qu’il faudrait valoriser, ce qui n’est pas le cas. Il n’y a plus de respect envers ces personnes, elles doivent donner leurs cours face à des élèves non-respectueux, indisciplinés, et certaines d’entre elles sont même menacées voire agressées !

    Aimé par 1 personne

  2. C’est si juste ! On le voit bien et c’est de pire en pire. J’ai passé mon bac il y a 19 ans déjà, en 2000 et il y avait 3 à 4 mentions au bac par classe. Aujourd’hui, tout le monde ou presque à la mention.. on fait croire aux élèves qu’ils ont le niveau et après il déchantent lorsqu’ils font des études supérieures pour lesquelles ils ne sont pas prêts. Merci Aphadolie, toujours passionnant tes articles ! 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Il y a une véritable volonté politique supranationale (OCDE, UNICEF, etc…) d’abaisser les niveaux de cultures générales…

      Désolé car j’ai mis un certain temps avant de vous répondre car je recherchais une citation de Noam Chomsky sur le sujet mais je ne l’ai pas retrouvée.

      Autrement, vous avez deux excellents ouvrages qui dépeignent la situation actuelle et que je me permets de vous recommander :

      Machiavel pédagogue ou Le Ministère de la réforme psychologique – Pascal Bernardin (1995)
      L’enseignement de l’ignorance et ses conditions modernes – Jean-Claude Michéa (2006)

      Et cet article :

      https://aphadolie.com/2019/01/27/education-nationale-enseignement-de-lignorance-videos/

      Aimé par 1 personne

      1. Je vous remercie Aphadolie pour ces deux références de livres que j’ai pris soin de noter. Je vous rejoins totalement. Le but de ces gens est de nous réduire à des « consommateurs sans esprit critique ». Apprendre, comprendre, argumenter, réfléchir, penser.. tout cela demande de fournir un minimum d’effort. Effort nécessaire pour acquérir de la culture. Or on ne loue plus l’effort et surtout on moque à l’école, le premier de la classe, celui qui a de la culture. On brûle dans certains quartiers les médiathèques, les bibliothèques..
        Merci vraiment pour vos sujets qui permettent de débattre ! 🙂

        Aimé par 2 personnes

      2. Je cherche toujours la citation de Noam Chomsky.

        De mémoire, l’on peut la trouver dans son ouvrage : « La Fabrication du consentement : De la propagande médiatique en démocratie ».

        Le but est simple est foncièrement machiavélique : Réduire l’être humain à un simple consommateur, déraciné, corvéable à souhait, etc…

        Aimé par 2 personnes

  3. Je dirais que la faute n’est pas aux élèves, mais aux professeurs, j’ai moi même était une très mauvaise élèves, rebelle, mais cependant, quand le professeur me donnait envie de travailler car il était clair, pédagogique, et avait cette passion, tous les élèves en classes, y compris moi, on l’écoutait parler et on travaillait pour donner le meilleur de nous même…

    Aujourd’hui, quand je dis à un professeur « écoutez, ce n’est pas normal, ma fille l’année dernière avait 16 de moyenne dans votre matière » il me répond « votre fille travaille pas et n’apprend rien », je lui dit « euh si c’était le cas, elle n’aurait pas 12, si c’était le cas, dans les autres matières elle n’aurait pas 16, mais vos cours et vos exercices, n’ont rien à voir avec vos interrogations… de plus si ma fille n’apprends rien comme vous dites, votre classe doit être vraiment nulle aussi car personne (mis à part certains très bon élève, un ou deux sur 32) n’arrivent à avoir plus de 15, le problème n’est peut être pas ma fille mais votre façon de faire les cours »…
    Chaque année ma fille a un professeur de ce style, qui est nul, et qui ne s’étonne même pas que ses élèves n’aient pas la moyenne…
    Quand on voit un devoir maison, que les parents sont obligés d’aider leurs enfants pour le faire, et qu’ils n’ont eux même que maximum 15, que si les enfants demandent de l’aide au professeur, en disant que ses parents n’arrivent pas à l’aider, il sourit l’air de dire « ah ça fait plaisir »…
    Un professeur se doit d’apprendre aux élèves, pas de les rabaisser à longueur de temps, sinon faut pas s’étonner qu’un adolescent remplis d’hormones contradictoire le cogne!!! car il faut bien se mettre dans la tête, qu’aucun humain devient irrespectueux comme cela du jour au lendemain, et que s’il en vient au mains, c’est qu’il y a eut avant une histoire… personnellement, je suis parent, j’ai été élève, et j’ai été ado, je peux dire qu’en étant ado et maintenant parent, oui il y a eut des fois où j’ai eut envie de balancer le professeurs par la fenêtre!!!
    J’ai même eut le cas d’un professeur qui me draguait ouvertement et me forcer à enlever ma veste en cour pour me reluquer la poitrine!!! faut arrêter de penser que les professeurs sont des grand maître, il y a une époque, les instituteurs de villages, qui faisait apprendre plusieurs matières aux élèves, qui avaient plusieurs classes, oui eux étaient doué, ils avaient la passion et leur envie était que les élèves, leurs élèves réussissent, aujourd’hui ce n’est plus le cas, les professeurs font ce métier pour les vacances.

    Il y a vingt en arrière, je ment pas, j’allais au même collège que mon frère de DIX ANS, DIX ANS mon ainé, j’insiste sur le DIX ANS!!! j’ai eut les même professeurs que lui, les même en DIX ANS d’écart !! ma mère nous faisait garder les cours chaque années (je fais pareil avec mes enfants) eh bien croyez le ou non, mais tous les professeurs que j’ai eut que mon grand frère avait eut, les cours étaient les mêmes, exactement les mêmes, mot pour mot, et les interrogations pareil… j’étais la personne qui donnait les interrogations à tous lemonde car je les connaissais avant les autres…
    J’en ai parlé un jour à une amie professeur, qui m’a dit comme si j’étais bête « mais voyons émilie, c’est normal, on fait nos cours la première année, puis après le programme il change pas en français en math, c’est toujours les mêmes choses que l’on apprend, donc on a rien à changer si ça marche » .. effectivement, si ça marche…

    Ma fille a eut cette année une professeur de français, qui donnait énormément de devoir, ma fille a toujours eut un faible en français, elle faisait encore des fautes en 4ième, mais elle n’a jamais eut un bon prof, et cette année, cette prof qui était sévère et qui donnait beaucoup de devoir, lui a donné l’envie et lui a donné une bonne base, eh bien elle souhaiterait la ravoir l’année prochaine, malgré les devoirs, malgré tout, car elle avait la passion, et ça, de nos jours, peu de prof l’ont, en trois ans elle n’a eut que 6 profs passionnés.

    Les élèves n’y sont donc pour rien, s’ils sont dans un bon environnement familial, une bonne école (faut voir les taux de réussite) et s’ils ont de bon professeurs, ils s’en sortiront haut la main et auront une très bonne éducation.
    Si c’est pas le cas… eh bien … faut pas s’étonner des soucis…

    Comme je le dis souvent sur Facebook aux gens qui critiquent les fautes d’orthographes « on est pas tous égaux dans la scolarité », j’ai eut des professeurs de français très nul, et du coup je ne connais pas les règles de grammaires et d’orthographe… ça ne fait pas de moi une nulle, ça fait juste de moi, une personne qui n’est pas tombée sur les bon professeurs pour m’aider à apprendre (et encore j’ai une amis qui me connais depuis plus de 15 ans qui m’a dit que j’avais évoluer en orthographe, même mon mari le dit, parce que j’apprends chaque jours… sur le tard, car j’ai pas eut cette chance avant…)

    désolée de mon long message, mais je devais témoigner que non, ce n’est pas la faute aux élèves, mais la faute aux professeurs (comme ce n’est pas la fautes aux enfants si leur éducations est mauvaises, mais aux parents…)

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.