Comment l’Occident a promis à l’URSS que l’OTAN ne s’étendrait pas, par Roland Dumas, ex-ministre

Publié par

Time : 27 mn 10 / [1/1]

 

Dans cet entretien accordé au site http://www.les-crises.fr, Roland Dumas, qui fut ministre des Affaires étrangères durant la période cruciale 1989-1991 expose les négociations avec l’URSS et confirme la promesse verbale qui lui avait alors été faite, par lui et les autres dirigeants, de ne pas élargir l’OTAN à l’Est dans le futur.

 


 

Comment l’Occident a promis à l’URSS que l’OTAN ne s’étendrait pas à l’Est, par Roland Dumas, ex-ministre des Affaires étrangères

 

 

 

Par : Olivier Berruyer

 

Nous vous proposons aujourd’hui une interview exceptionnelle que Roland Dumas nous a accordée. Il était ministre des Affaires étrangères dans la période cruciale 1989-1991, lorsque la guerre froide a pris fin.

 

Il répond à plusieurs questions centrales dans la crise actuelle entre la Russie, les États-Unis et l’Ukraine.

 

Précisions clairement qu’il ne s’agit pas ici de prendre parti pour une des parties du conflit – notre position et notre message sur ce site sont clairs : ne prenez parti pour aucun gouvernement étranger quel qu’il soit, et exigez toujours qu’il prouve ce qu’il avance.

 

 

1. Les révélations de Roland Dumas

Comme nous le verrons ci-dessous, la crise actuelle trouve son origine dans l’extension permanente de l’OTAN depuis la disparition de l’URSS.

 

Afin de tirer les choses au clair, nous sommes allés demander à Roland Dumas ce qui a été dit et promis à l’URSS en 1990, en échange de la réunification de l’Allemagne.

 

 

2. La Propagande en Occident

La question de cette promesse est donc historiquement importante.

 

Cette interview confirme en tous points la brillante analyse des archivistes de l’Université George Washington, qui ont compilé les sources attestant de ces promesses. Nous vous recommandons de lire leur analyse dans ce billet : Expansion de l’OTAN : ce que Gorbatchev a entendu

 

Bien entendu, tout le monde s’accorde pour dire qu’il n’y a eu aucun engagement signé, ce que soulèvent, à raison les Américains, pétris de leur culture juridique.

 

Mais comme il s’agit de leur sécurité, les Russes ne voient pas ceci du même œil. Précisons aussi que cette promesse non tenue ne donne évidemment pas tous les droits aux Russes. Elle explique simplement l’état actuel de nos relations.

 

Comme nous arrivons donc dans une zone de haute tension, vous aurez noté la mise en place d’une propagande de guerre pro-gouvernementale (chez nous, mais également dans tous les autres pays concernés). Je vous en rappelle les principes, brillamment exposés par Anne Morelli dans son ouvrage sur la Propagande de guerre (résumé à consulter ici), et qu’on peut schématiser ainsi :

 

 

 

 

Évidemment, reconnaitre que nous aurions une part, même limitée, dans la crise actuelle contrevient aux points 1 et 2, qui sont fondamentaux, car ne pas les respecter pourrait conduire à une volonté des citoyens de trouver une solution pacifique. D’où ce genre d’articles de propagande mensongère n’hésitant pas à déformer – voire falsifier – l’Histoire :

 

 

 

 

 

 

Nous vous recommandons ce bijou de propagande venant du média du gouvernement réservé à l’étranger [s] :

 

 

 

 

Soulignons cependant que des médias ont su garder une position plus équilibrée [s ; s ; s ; s] :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Soulignons aussi que Gorbatchev, bien que peu fiable sur ce sujet vu que, ayant accepté la réunification de l’Allemagne sans exiger cet engagement par écrit, il est devenu la personne probablement la plus détestée en Russie, a clairement indiqué [s] :

 

« La décision des États-Unis et de leurs alliés d’étendre l’OTAN à l’Est a été prise de manière décisive en 1993. J’ai appelé ça une grosse erreur dès le début. C’était certainement une violation de l’esprit des déclarations et des assurances qui nous avaient été faites en 1990. En ce qui concerne l’Allemagne, elles ont été consacrées dans les formes légales contraignantes et sont respectées. »

 

Ainsi, au final, il n’est pas surprenant de trouver cette propagande de 2018 sur le site de l’OTAN :

 

 

 

 

Et pourtant, en même temps, sur le même site de l’OTAN… :

 

 

 

 

Nous présenterons dans le prochain billet la chronologie détaillée de la crise actuelle afin de mieux la comprendre.

 

Olivier Berruyer

 


 

Source :

https://www.les-crises.fr/comment-l-occident-a-promis-a-l-urss-que-l-otan-ne-s-etendrait-pas-a-l-est-par-roland-dumas-ex-ministre-1990-promesse/

 

Article :

Olivier Berruyer / Les Crises

 

Vidéo :

[1] Comment l’Occident a promis à l’URSS que l’OTAN ne s’étendrait pas, par Roland Dumas, ex-ministre – olivier-berruyer-les-crises / YouTube

 

Photo :

Pour illustration

Un commentaire

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.