L’étrangère

Publié par

 

Quelques années  avant ma naissance, mon père connut une étrangère récemment arrivée dans notre village. Depuis le début, mon père fut subjugué par cette personne, si bien que nous en arrivâmes à l’inviter à demeurer chez nous. L’étrangère accepta et depuis lors, elle fit partie de la famille.   

 

Moi je grandissais, je n’ai jamais demandé d’où elle venait, tout me paraissait évident. Mes parents étaient enseignants : ma mère m’apprit ce qu’était le bien et ce qu’était le mal, et mon père m’apprit l’obéissance. Mais l’étrangère, c’était une conteuse, une enjôleuse. Elle nous maintenait, pendant des heures, fascinés par ses histoires mystérieuses ou rigolotes. Elle avait la réponse à tout ce qui concernait la politique, l’histoire ou les sciences. Elle connaissait tout du passé, du présent, elle aurait presque pu parler de l’avenir ! Elle fit même assister ma famille à une partie de football pour la première fois. Elle me faisait rire et elle me faisait pleurer.

 

L’étrangère n’arrêtait jamais de parler, ça ne dérangeait pas Maman. Parfois, Maman se levait sans prévenir, pendant que nous continuions à boire ses paroles. Je pense qu’en réalité, elle était à la cuisine pour avoir un peu de tranquillité. Maintenant je me demande si elle n’espérait pas avec impatience qu’elle s’en aille.

 

Mon père avait ses convictions morales, mais l’étrangère ne semblait pas en être concernée. Les blasphèmes, les mauvaises paroles, par exemple, personne chez nous, ni voisins, ni amis, ne se le serait permis. Ce n’était pas le cas de l’étrangère qui se permettait tout, offusquant mon père et faisant rougir ma mère.

 

Mon père nous avait totalement interdit l’alcool. Elle, l’étrangère, nous incitait à en boire souvent. Elle nous affirmait que les cigarettes étaient fraîches et inoffensives, et que pipes et cigares faisaient distingué.

 

Elle parlait librement, peut-être trop ! Ses commentaires étaient évidents, suggestifs et souvent dévergondés. Maintenant, je sais que mes relations ont été grandement influencées par cette étrangère pendant mon adolescence. Nous la critiquions, elle ne faisait aucun cas de la valeur de mes parents, et malgré cela, elle était toujours là !

 

Des dizaines d’années ont passées depuis notre départ du foyer paternel. Et, depuis lors, beaucoup de choses ont changé : nous n’avons plus cette fascination. Il n’empêche que, si vous pouviez pénétrer chez mes parents, vous la retrouveriez quand même dans un coin, attendant que quelqu’un vienne écouter ses parlotes ou lui consacrer son temps libre…

 

Voulez-vous connaître son nom ?

 

Nous, nous l’appelons… Télévision !

 

Famille - Télé - 1

 


 

Article :

Auteur inconnu

22 commentaires

  1. Géant !
    La télé  » étrangère  » qui coupe pratiquement toutes communications ,dialogues familiales…..C’est très vrai ..( Moins quand on vit seul )
    Merci pour cet écrit magnifique
    F.

    Aimé par 1 personne

  2. Mince, j’y ai cru. Bravo pour cette chute.
    Grâce à elle, j’apprends beaucoup encore. Je fais moi-même le tri. Elle est entrée dans notre foyer Belge en 1960. Nous avions beaucoup de chance à Bruxelles d’avoir la chaîne Belge francophone et flamande. Pour l’Ortf, nous devions orienter un râteau supplémentaire vers Lille. Ce fut le début et les magnifiques films que j’ai pu voir et ensuite les documentaires. Nous ne voyions personne en-dehors de mes grands-parents. Je la préfère de loin aux réseaux sociaux et privilégie le contact téléphonique. Je m’éloigne de plus en plus des sms, tant pis. Le temps qui s’écoule commence à se décompter. Internet une encyclopédie pour moi. Ce matin encore suite à la lecture d’un roman je me suis plongée sur le Sud de l’Australie, de Melbourne et du Bush des environs. Apprendre, apprendre, seul objectif et immense plaisir. Merci pour ton partage.

    Aimé par 2 personnes

      1. Oui oui, c’est ce que je fais encore. Et lors d’un quiz télévisé, et que je réponds l’homme me demande comment je sais cela. Je lui réponds : « Et bien récemment, j’ai vu un reportage à ce sujet, ou bien j’ai lu un bouquin qui parlait de Melbourne, et je suis allée fouiller sur Wikimachin pour en apprendre davantage, notamment la situation, etc…etc…. En fait cela m’amuse beaucoup ces investigations. Et puis pouvoir répondre, c’est une forme de petit plaisir passager qui satisfait mes neurones 😉

        Aimé par 1 personne

  3. Dès les premiers mots j’avais compris que tu parlais de la télévision, à cause de l’image lol
    Je dois avouer que moi, j’ai grandi avec la télévision et mes parents ne m’ont pas appris le bien et le mal… contrairement à d’autre, c’est la télévision qui m’a éduqué. A l’époque il y avait des dessins animés et des séries qui nous apprenait la vie, enfin moi… La petite maison dans la prairie m’a appris le partage, l’amour, la communication, la gentillesse, le pardon, … mon mari me dit souvent en rigolant « ton père c’est charles ingalls » . Mes parents ne communiquaient pas trop avec moi, trop de soucis avec un frère handicapé mental dont il faut être présent 24h/24…

    Je ne diabolise pas la télévision, je ne l’ai plus à la maison car elle a bien changé, mais j’ai Netflix et internet pour voir des documentaires du style « j’irai dormir chez vous » ou « rendez vous en terre inconnue », puis des séries netflix,…
    J’ai pu garder que le bon de cet appareil mais aujourd’hui ça me manque pas du tout. Mes enfants, petits la regardait aussi, on faisait attention à ce qu’ils voyaient.
    Après nous on a jamais regardé les informations, c’est ce qui fait que nous ne l’écoutons pas quand elle raconte des inepties…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton témoignage Emilie.

      Pour ma part, j’ai arrêté de la regarder en 1994. Je regarde juste des DVD.

      Enfant, mes parents la regardaient mais pour ma part, je n’étais pas trop attiré…

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, chaque personne est différente. Je la regarde plus depuis quelques années, en fait on l’a plus.. on a voulu remettre l’antenne une fois , il y a peu, on a voulu mettre une chaine où des clips vidéo passaient… on a cru qu’on allait se taper la tête contre les murs, où sont les chanteurs à texte? les belles paroles? les chanteurs avec des sentiments? Que des clips de violence, de sexe ou alors avec des textes basique … futile, superficiel… avec mon mari en plus on connaissait personne, on a cru qu’on avait loupé plusieurs années … on sait pas trop si on est dans l’avenir idiocratie ou dans un passé, on est déconnecté de la réalité!

        Aimé par 1 personne

Répondre à litteraturemonamour Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.